Ligue des champions - Le seul mot de Thiago Silva aux supporters du PSG : "Excusez-nous"

  • A
  • A
Thiago Silva, dépité, aux côtés de Kylian Mbappé à la fin du match.
Thiago Silva, dépité, aux côtés de Kylian Mbappé à la fin du match. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Encore sonné par l'élimination du PSG face à Manchester United, mercredi soir au Parc des Princes, le capitaine Thiago Silva a tenu à s’excuser auprès des supporters.

Le regard dans le vide, la tête un peu basse, les Parisiens n'en croyaient pas leurs yeux, mercredi soir après leur élimination incroyable contre Manchester United (3-1), dès les huitièmes de finale de la Ligue des champions

"On n'a pas fait les choses dont on a parlé". "C'est difficile de parler, surtout à chaud", a lancé au micro de RMC Sport le capitaine du PSG, Thiago Silva. "C'est dommage, parce qu'on a très bien joué le match chez eux, mais ici chez nous on n'a pas fait les choses dont on a parlé. C'est dommage pour cette élimination car on a fait un bon parcours et encore une fois on s'arrête là. C'est un match de très haut niveau. On a gagné 2-0 chez eux, ils ont gagné ici. C'est le foot !", a tenté de relativiser le Brésilien, visiblement marqué. "Je veux juste dire aux supporters de nous excuser". 

 

"Donner un penalty, comme ça..." Et l'élimination a été d'autant plus cruelle qu'elle s'est jouée en toute fin de match (90+4), sur un penalty concédé par Presnel Kimpembe, coupable d'une main, comme l'a prouvé la VAR. "Donner un penalty comme ça, à la dernière minute, je n'ai pas vu les images mais... Il m'a dit qu'ils étaient trois arbitres et qu'ils ont tous pris la décision de donner le penalty. C'est dommage parce qu'avec une minute on n'avait pas le temps de réagir, même si on aurait dû réagir pendant les quatre-vingt-dix autres minutes", a réagi Thiago Silva, deux ans après la "remontada" subie contre le FC Barcelone (4-0, 1-6).

"Il va falloir se relever vite". "Excusez-nous, c'est le seul mot que je peux trouver pour le moment. C'est difficile d'expliquer, de parler aux supporters qui sont tristes, à nos familles qui sont là. On a travaillé dur, ça n'a pas marché. Il va falloir se relever vite, on doit continuer parce qu'il nous reste encore le championnat même si on a beaucoup de points d'avance, on est presque champion déjà. Mais on rate encore l'opportunité de passer en quart de finale de la Ligue des champions". Et ce pour la troisième fois consécutive.