La matinée s'est "plutôt bien passée" dans les transports en commun franciliens

, modifié à
  • A
  • A
2:44
© AFP
Partagez sur :
Invitée de la matinale d'Europe 1 lundi 11 mai, Alexandra Dublanche, vice-présidente de la région Île-de-France en charge du développement économique et de l’attractivité, est revenue sur la première matinée dans les transports post-confinement. Elle indique que, globalement, la matinée s'est bien déroulée et salue "le civisme des Franciliens". 
INTERVIEW

Le déconfinement de tous les risques. Alors que les Français peuvent circuler depuis lundi matin sans attestation dérogatoire pour la première fois depuis une cinquantaine de jours, de nombreux regards se sont dirigés vers la région Île-de-France, où les métros, les Bus et les RER vont reprendre progressivement. Au micro d'Europe 1, Alexandra Dublanche, vice-présidente de la région, a considéré que la matinée "s'était plutôt bien passée".

"Le port du masque était globalement respecté"

"J’étais moi-même dans ma gare à Sartrouville pour distribuer des masques", raconte-t-elle. "Il y avait un peu plus de monde que les semaines précédentes mais ça restait très raisonnable, et le port du masque était globalement respecté", continue Alexandra Dublanche. Pourtant, sur les réseaux sociaux, des images de la ligne 13 du métro, très utilisée par les Franciliens, ont provoqué de vives réactions, la distanciation physique n'étant pas du tout respectée et les rames bondées. 

Sauf sur la ligne 13, "la distanciation sociale est respectée"

"Il y a eu un petit incident cette nuit à cause d’infiltration de pluie, ce qui a provoqué un retard de 40 minutes du premier métro", justifie Alexandra Dublanche. "Mais globalement, la distanciation sociale est respectée et je salue le civisme et l’autodiscipline des Franciliens". 

Le constat est le même pour Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État aux Transports, qui a assuré lundi matin que la journée de reprise se déroule "correctement", rapporte l'AFP. Il est toutefois resté prudent : "nous aurons plus d'informations dans la journée", a-t-il déclaré. 

Un masque pour chaque abonné Navigo

Globalement, "ça se passe vraiment de façon bonne", résume donc la vice-présidente de la région Île-de-France, qui indique qu'il est possible pour tous les abonnés Navigo de récupérer un masque dans les gares en présentant son pass au guichet. Une mesure réservée aux abonnées, précise-t-elle, alors que la région a distribué plusieurs centaines de milliers de masques ces derniers jours. 

Jean-Baptiste Djebbari s'est aussi réjoui de constater que "quasiment 100 % des personnes portent des masques" dans les transports en commun". "C'est un motif de satisfaction indéniable de voir que le port du masque est bien respecté", a expliqué le secrétaire d’État, qui indique que les distributions de masques de lundi matin dans les transports en commun franciliens ont eu lieu "dans de bonnes conditions". 

Quelques voyages "collé-serré"

À la gare de Lyon, à Paris, où Europe 1 a tendu son micro, la situation était inégale : sur certaines lignes, la distanciation sociale était respectée, mais c'était bien plus difficile dans d'autres, comme dans la ligne 13 du métro. Le voyage s'est fait "collé serré", confie un voyageur. "Le port du masque était globalement respecté, quasiment parfait. Par contre, la distanciation n'est pas forcément respectée. Mais bon il faut y aller, et chacun fait des efforts", témoigne Pierre. "Ça va, je m'attendais à pire pour éviter la foule", assure une autre voyageuse.

(Ré)écoutez nos reportages dans les transports parisiens et marseillais dans le journal de 8h :

Europe 1
Par Ariel Guez