Quels sont les pays qui accepteront d'accueillir des touristes Français cet été ?

  • A
  • A
La Grèce veut maintenir des mesures de quatorzaine pour les touristes franciliens. 1:50
La Grèce veut maintenir des mesures de quatorzaine pour les touristes franciliens. © ARIS MESSINIS / AFP
Partagez sur :
Alors que les moyens de transports sont à nouveau accessibles et que les frontières rouvrent à travers l'Europe, certains Français envisagent des vacances à l'étranger. Si de nombreuses restrictions restent en vigueur, l'assouplissement des règles consenti par la Grèce ou l'Espagne rendent les agences de voyages optimistes.

Après avoir été ébranlée par l'épidémie de coronavirus, l'Europe se déconfine peu à peu et rouvre ses frontières. Si les Français sont appelés à partir en vacances à proximité de chez eux, certains pourraient être tentés par un séjour à l'étranger. Les ouvertures existent mais sont prudentes, comme en Grèce ou encore en Espagne.

La Grèce installe une quatorzaine pour les Franciliens

Après avoir fait part de sa volonté de refuser l'accès à son territoire aux touristes français, la Grèce, relativement épargnée par le Covid-19, a annoncé samedi consentir à les accueillir. Le pays veut néanmoins maintenir des mesures particulières pour les Franciliens, ou du moins les voyageurs au départ de Paris, toujours en zone orange. Ils devront subir une quatorzaine avant de pouvoir sillonner le pays.

"On va pouvoir faire partir des gens depuis les zones vertes vers la Grèce", rassure Virginie Masson, chargée des voyages en Grèce dans une agence de voyages. Selon elle, cet assouplissement des règles est de bon augure : "Si dans la région parisienne on arrive à bien se déconfiner et que l'on peut passer en zone verte, à partir des prochaines annonces du Premier ministre, cela faciliterait les choses."

Phase de test en Espagne

De son côté, l'Espagne attend avec impatience le lancement de la saison touristique. Le gouvernement a annoncé que les Français pourraient revenir dès le 22 juin aux Baléares ou aux Canaries, dans un premier temps. Ces deux régions sont pour l'instant les seules à avoir accepté de participer à une phase de test, sans période de quarantaine. Le gouvernement espagnol espère que d'autres régions les suivront et ouvriront leurs portes cet été.

En Outre-mer, tout nouvel arrivant devait jusqu'à présent passer deux semaines confiné à l’hôtel une fois arrivé sur place. Samedi soir, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a annoncé que cette période pourrait être réduite de moitié sous réserve d'une test PCR négatif deux jours avant l'embarquement.

Europe 1
Par Par Matthieu Bock édité par Antoine Cuny-Le Callet