"On est rodé" : un an après le confinement, les enseignants retrouvent l'école à distance

, modifié à
  • A
  • A
Les cours en distanciel ont commencé mardi pour tous les élèves du territoire métropolitain, de la maternelle au lycée. 1:01
Les cours en distanciel ont commencé mardi pour tous les élèves du territoire métropolitain, de la maternelle au lycée. © AFP
Partagez sur :
Depuis mardi et jusqu'à vendredi, les cours de la maternelle au lycée se font à distance. Une mesure annoncée par Emmanuel Macron lors de sa dernière allocution aux Français, afin de freiner l'avancée du coronavirus sur le territoire. Un dispositif qui ne semble pas poser de problèmes aux professeurs, désormais habitués aux visioconférences. 

Le retour des cours à distance. C'est ce mardi qu'entrent en vigueur les annonces d'Emmanuel Macron dans les établissements scolaires. "Les cours pour les écoles, collèges et lycées se font donc à la maison" jusqu'à vendredi, avant des vacances de printemps unifiées pour tout le territoire. Mais ces quelques jours à enseigner à distance sont loin de faire peur à Manon, professeure des écoles à Nanterre d'une classe de CP. "Avec les familles on est rodé, elles savent ce qu'il faut faire", confie-t-elle au micro d'Europe 1.  

Deux visioconférences par semaine

Les parents "savent qu'il y aura des visioconférences deux fois par semaine et qu'ils auront toutes les leçons sur le blog de la classe qui a été mis en place dès le mois de septembre." Et pour cause, Manon a déjà dû fermer sa classe à deux reprises pendant une semaine cette année.

Ces "visios" se déroulent en petits groupes de cinq ou six élèves. "J'en ai quatre en général dans la journée", précise Manon. Des moments qui permettent surtout de travailler "la lecture, la phonologie... tout ce qui est compliqué à faire à distance". Mais malgré toute la bonne volonté du monde, la professeure des écoles a bien conscience qu'elle ne peut "pas en faire autant que lors d'une journée de classe, et c'est très compliqué". 

Un retour dans les classes le 26 avril

Si tout se déroule comme l'a annoncé le chef de l'État, les élèves des maternelles et des primaires de tout le pays retrouvent le chemin physique de l'école, le 26 avril. Le distanciel sera en revanche un peu plus long pour les collégiens et les lycéens.

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Ugo Pascolo