À Nancy, plus que quelques heures avant la vaccination des plus de 75 ans hors Ehpad

  • A
  • A
vaccin 1:21
La métropole de Nancy va ouvrir la vaccination aux plus de 75 ans hors Ehpad dès mercredi matin. © NATALIA KOLESNIKOVA / AFP
Partagez sur :
Devançant le reste du pays d'un peu moins d'une semaine, la métropole de Nancy a décidé d'offrir la possibilité à ses seniors de plus de 75 ans qui ne vivent pas dans un Ehpad de se faire vacciner contre le coronavirus dès mercredi matin. Certains ont même réussi à se faire injecter le remède mis au point par Pfizer/BioNTech dès ce mardi. 
REPORTAGE

"C'est important parce que j'ai quatre enfants." Jeanine est soulagée : profitant d'un petit bug sur la plateforme de prise de rendez-vous Doctolib, cette grand-mère de 77 ans, qui vit à Nancy, a pu se faire vacciner un jour avant le reste des habitants de la ville. "Mes enfants sont dispersés un peu partout en France, ça fait six mois que je ne les ai pas vus", raconte-t-elle au micro d'Europe 1. Mais pour le reste des Nancéens de plus de 75 ans qui ne vivent pas en Ehpad, il faudra attendre mercredi matin avant de recevoir l'injection. 

Première ville en France à vacciner des patients de plus de 75 ans hors Ehpad

Particulièrement inquiète de la propagation du coronavirus sur son territoire, la métropole de Nancy a en effet décidé de devancer le début de la campagne de vaccination pour cette catégorie de la population. Dès mercredi matin, au lieu de lundi prochain pour le reste du pays, neuf centres de vaccination vont ouvrir leurs portes. Les 19.000 personnes âgées de plus de 75 ans dans le Grand Nancy, résidant à domicile, doivent s'inscrire soit par téléphone soit sur le site Doctolib pour se faire vacciner par des soignants. Mais Olivier Babbel en est certain, "beaucoup de personnes vont se présenter spontanément". 

Des créneaux de vaccination très chargés

Coordinateur du centre de vaccination de Jarville, l'un des neuf de la métropole, il anticipe déjà qu'il va falloir "expliquer à ces personnes qu'elles ne pourront pas se faire vacciner". "Le personnel d'accueil va leur expliquer le processus pour avoir un rendez-vous et les conseiller sur la marche à suivre." Des personnes âgées qui seront invitées à revenir "peut-être la semaine prochaine", car les créneaux des premiers jours sont déjà très chargés. À Jarville, le personnel du centre de vaccination s'apprête à vacciner 150 personnes par jour. 

Europe 1
Par Arthur Helmbacher, édité par Ugo Pascolo