Interdiction du glyphosate : où en est la France ?

  • A
  • A
En 2020, la France n'en est qu'à la moitié du chemin avec -50% d'utilisation du glyphosate, et de nouvelles interdictions formulées en octobre.
En 2020, la France n'en est qu'à la moitié du chemin avec -50% d'utilisation du glyphosate, et de nouvelles interdictions formulées en octobre. © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Partagez sur :
Alors qu'Emmanuel Macron avait promis, il y a trois ans, de sortir du glyphosate au plus tard fin 2020, la France a accumulé du retard. Si la règle, dans l'agriculture, est d'interdire l'herbicide partout où les alternatives sont possibles, le glyphosate est encore utilisé et la France n'en est qu'à la moitié de son objectif.

Trois ans, jour pour jour, après la promesse d'Emmanuel Macron de sortir du glyphosate au plus tard en cette fin 2020, où en est-on ? Pour rappel, le chef de l'État en avait fait la promesse dans un tweet, après la décision des États de l'Union européenne de renouveler l'autorisation de la substance active du produit pour cinq ans, contre l'avis de la France.

 

Interdit partout où on peut faire autrement 

En 2020, la France n'en est qu'à la moitié du chemin avec -50% d'utilisation du glyphosate, et de nouvelles interdictions formulées le mois dernier.

La règle dans l'agriculture, qui représente l'essentiel des usages, c'est que le produit est désormais interdit partout où on peut faire autrement. Par exemple, entre les pieds de vignes et les arbres fruitiers, pour désherber, il faudra passer le tracteur plutôt que de vaporiser de l'herbicide. Toutefois, la substance reste autorisée dans les zones difficiles d'accès.

La SNCF, quant à elle, n'utilisera plus de glyphosate pour désherber les voies ferrées d'ici fin 2021, même si cela ne représente que 0,5% des volumes vendus en France. La compagnie va acquérir de nouveaux trains désherbeurs qui utiliseront d'autres substances et cibleront davantage les herbes qui compliquent le passage des trains.

La France n'est pas la plus en retard

Pas en avance, certes, mais la France n'est pas non plus la plus en retard. La grande majorité des pays européens n'a pas encore de date de sortie du glyphosate. Seul le Luxembourg, qui ne représente que 0,1% de la production agricole, l'interdit à partir du 1er janvier prochain. L'Allemagne, elle, s'est fixée un objectif à 2023.

Europe 1
Par Virginie Salmen, édité par Pauline Rouquette