Covid-19 : Kylian Mbappé testé positif et forfait pour France-Croatie

, modifié à
  • A
  • A
Kylian Mbappé a été testé positif au Covid-19.
Kylian Mbappé a été testé positif au Covid-19. © Franck FIFE / AFP
Partagez sur :
Le bilan du coronavirus est de 30.726 morts au total en France, alors qu'un peu plus de 4.200 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures. L'attaquant des Bleus, Kylian Mbappé, a été testé positif et sera forfait pour France-Croatie mardi.
L'ESSENTIEL

La pandémie de coronavirus continue de progresser en France, avec désormais 30.726 morts au total et un peu plus de 4.200 nouvelles infections en 24h. Alors que l'épidémie se poursuit, le gouvernement réfléchit cependant à un raccourcissement de la quatorzaine, ce délai d’isolement que doivent observer les malades. L'attaquant des Bleus et du PSG Kylian Mbappé a quant à lui été testé positif au Covid-19, et sera donc forfait pour le match France-Croatie mardi. Côté tennis, le tournoi de Roland-Garros, qui espérait accueillir 20.000 spectateurs par jour fin septembre-début octobre, a réduit sa jauge à 11.500 personnes.

Hors de nos frontières, le virus poursuit également sa progression avec désormais plus de 880.000 morts.

Les infos à retenir :

  • Le bilan est de 30.726 morts en France et de 4.200 nouveaux cas en 24h 
  • Le gouvernement réfléchit à un raccourcissement de la quatorzaine
  • L'attaquant des Bleus Kylian Mbappé, positif au Covid-19, sera forfait pour France-Croatie
  • Le tournoi de Roland-Garros, qui débute fin septembre, a réduit sa jauge à 11.500 spectateurs par jour

30.726 morts en France, l'épidémie progresse 

La pandémie continue de progresser lentement dans le pays. Le bilan, publié lundi soir, fait état de 30.726 morts au total en France, dont 25 à l'hôpital en 24h. Plus de 4.200 nouvelles contaminations ont été constatées en 24h, un chiffre en retrait par rapport aux jours précédents (plus de 7.000 dimanche et plus de 9.000 vendredi et samedi dernier). Mais en une semaine, plus de 42.500 nouveaux cas ont été dénombrés. Le taux de positivité s'établit désormais à 5,1% (pourcentage de tests positifs, sur 100). 

537 personnes sont actuellement en réanimation, dont 83 en plus au cours des dernières 24h. 58 nouveaux clusters ont également été détectés en une journée. 

Une quatorzaine bientôt raccourcie ?

Actuellement, un patient testé positif au coronavirus doit observer un délai d’isolement de quatorze jours afin de ne pas propager la maladie. Jugeant ce délai trop long, le ministre de la Santé a demandé au Conseil scientifique de rendre un avis sur le sujet. Olivier Véran s'appuie sur le fait que la contagiosité d'un patient diminue après une semaine de symptômes. Mais la question divise les spécialistes.

Le professeur Rémi Salomon, président de la Commission médicale de l’AP-HP, fait partie des scientifiques séduits par ce raccourcissement. "c'est une bonne idée", a-t-il jugé lundi matin sur Europe 1. "La contagiosité est essentiellement lors de la première semaine", rappelle le spécialiste, qui préfère insister sur les changements à apporter à la politique de tests. 

Le port du masque généralisé validé à Strasbourg et Lyon

Le Conseil d'État a entériné en grande partie dimanche des arrêtés préfectoraux imposant le port du masque généralisé à Strasbourg, 12 autres villes du Bas-Rhin et à Lyon et Villeurbanne, selon des ordonnances transmises à la presse. Saisi en appel par le ministre de la Santé Olivier Véran, le juge des référés du Conseil d'Etat a estimé dimanche qu'il est "justifié que le port du masque soit imposé dans des périmètres suffisamment larges pour englober de façon cohérente les zones à risque (...) afin que cette obligation soit cohérente et facile à appliquer pour les citoyens".

"Toutefois ces périmètres étendus doivent être délimités - et se justifier - par l'existence de plusieurs zones à fort risque de contamination", précise encore l'institution dans un communiqué. Ainsi, le juge des référés a demandé au préfet du Bas-Rhin de limiter cette obligation au centre-ville dans certaines communes moins denses et au préfet du Rhône d'exclure de cette contrainte les personnes pratiquant des activités physiques ou sportives. "Les préfets du Rhône et du Bas-Rhin doivent modifier leurs arrêtés avant le mardi 8 septembre", ordonne le Conseil d'Etat.

La crise économique dans toutes les têtes

Mais c'est aussi sur le front économique que le gouvernement tente de se démener. Car les économistes s'accordent sur un point : les faillites et les licenciements devraient se multiplier dans les semaines et les mois à venir. 

Quatre jours après les annonces de Jean Castex sur le plan de relance à 100 milliards d'euros, Amélie de Montchalin en a dit plus sur Europe 1 sur la mise en action concrète des mesures. Notamment avec l'appui de sous-préfets à la relance, qui auront la charge de remonter à Paris les demandes du terrain. "On fait sur-mesure", a précisé la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, qui insistent sur la nécessite de faire remonter les spécificités locales. "La relance, ce ne sera pas tout à fait les mêmes défis si vous êtes dans la région centre et dans les Hauts-de-France".

Kylian Mbappé positif et forfait pour France-Croatie

L'attaquant des Bleus et du PSG Kylian Mbappé a été testé positif au Covid-19, a annoncé lundi l'encadrement de l'équipe de France. Le joueur, qui est le 7e du PSG à avoir été testé positif après, notamment, Neymar, est donc forfait pour le match France-Croatie prévu mardi soir à Saint-Denis (20h45). Le jeune Français, qui a pourtant participé à l'entraînement de veille de match lundi soir avant d'apprendre les résultats du test passé lundi matin, avait marqué le seul but de la rencontre France-Suède samedi soir, en ouverture de Ligue des Nations.

Jauge réduite de 20.000 à 11.500 spectateurs par jour à Roland-Garros

Le tournoi de Roland-Garros, décalé du 27 septembre au 11 octobre en raison de la pandémie, espérait accueillir 20.000 personnes par jour. Mais lundi, la Fédération française de tennis a indiqué que la jauge allait finalement être fixée à 11.500 spectateurs par jour. Le complexe qui accueillera le tournoi du Grand Chelem, Porte d'Auteuil à Paris, va être divisé en "trois sous-espaces indépendants les uns des autres et autonomes du point de vue de l'accueil du public", pour respecter la jauge de 5.000 spectateurs par site fixée par les autorités, a précisé le directeur général de la FFT, Jean-François Vilotte.

Par ailleurs, les joueurs devront impérativement se loger dans deux hôtels choisis par les organisateurs. 

La course aux vaccins se poursuit

Sur le front sanitaire, de nombreux laboratoires et gouvernements espèrent bien parvenir à élaborer un vaccin le plus vite possible. Le ministre de la Santé britannique, Matt Hancock, a ainsi annoncé lundi qu'il s'attendait à en obtenir un en début d'année prochaine. Interrogé sur l'état d'avancement du vaccin produit par le laboratoire pharmaceutique britannique AstraZeneca, le ministre a déclaré avoir déjà "noué un contrat pour 30 millions de doses". Si "le meilleur scénario" serait un vaccin approuvé cette année, Matt Hancock a jugé "que le plus probable est le début de l'année prochaine, dans les premiers mois de l'année prochaine".

En Chine, deux compagnies pharmaceutiques ont exposé lundi pour la première fois des candidats-vaccins lors d'une foire commerciale à Pékin. Les doses produites par les entreprises Sinovac Biotech et Sinopharm font partie de certains des projets les plus avancés dans le monde, et suscitent beaucoup d'attentes dans un pays très critiqué pour sa gestion du début de la crise du Covid-19. Entrés en phase 3 avec des essais sur l'homme, ces vaccins ne sont pas encore commercialisés. Mais leurs fabricants espèrent obtenir le feu vert des autorités pour une mise sur le marché avant fin 2020.

Près de 890.000 morts dans le monde, l'Inde deuxième au nombre de cas 

L’épidémie poursuit sa progression dans le reste du monde. Elle a fait au moins 889.498 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l'Equateur avec 3.800 nouveaux morts, l'Inde (1.016) et le Brésil (447). L'Europe fait également face à une poussée de Covid-19 notamment au Royaume-Uni, en France et en Espagne.

Avec 4,2 millions d'infections, l'Inde est devenue lundi le deuxième pays du monde après les États-Unis (6,25 millions de cas) recensant le plus grand nombre de cas de Covid-19, dépassant le Brésil (4,12 millions). Pour les décès, elle arrive, avec 71.642 morts, derrière les États-Unis (188.941) et le Brésil (126.650) parmi les trois pays les plus endeuillés au monde par le virus. Cela n'a pas empêché le pays de rouvrir, avec de strictes précautions sanitaires, le métro à l'arrêt depuis presque six mois dans ses grandes villes notamment la capitale New Delhi.

Les JO de Tokyo auront bien lieu, affirme le CIO

Les Jeux olympiques de Tokyo, reportés à 2021, se dérouleront l'an prochain, indépendamment de la pandémie de coronavirus, a annoncé lundi John Coates, le vice-président du Comité international olympique (CIO). Lors d'un entretien téléphonique lundi avec l'AFP, le président du comité de coordination du CIO pour les JO 2020, a affirmé que les Jeux de Tokyo auront lieu "avec ou sans" coronavirus et "débuteront le 23 juillet de l'année prochaine". "Ce seront les Jeux qui auront vaincu le Covid, la lumière au bout du tunnel", a-t-il affirmé.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP