Covid : 85.321 morts, la pression hospitalière reste à un niveau élevé

, modifié à
  • A
  • A
Réanimation Hôpitaux Covid Coronavirus
La pression hospitalière liée au Covid-19 ne faiblit pas en France. © LUCAS BARIOULET / AFP
Partagez sur :
Olivier Véran a annoncé de nouvelles restrictions pour la région de Dunkerque, particulièrement touchée par le Covid. Un nouveau conseil de défense sanitaire s'est tenu mercredi à l’Elysée et de nouvelles mesures de restrictions localisées pourraient être adoptée, notamment à Dunkerque. Jean Castex tiendra une conférence de presse jeudi.
L'ESSENTIEL

Deux jours après les Alpes-Maritimes, la région de Dunkerque bascule dans un système de confinement le week-end, avec de nouvelles restrictions. Au niveau national, l'épidémie de coronavirus ne faiblit pas, bien au contraire. Dunkerque, où se rend le ministre de la Santé Olivier Véran, est particulièrement concerné. Au niveau mondial, la campagne de vaccination se poursuit, mais la polémique sur l’inégalité d’accès aux doses est de plus en plus forte.

Les principales infos à retenir

  • Olivier Véran a annoncé un confinement le week-end à Dunkerque et dans ses environs
  • Jean Castex doit tenir une conférence de presse ce jeudi
  • Le match de rugby France-Écosse aura bien lieu dimanche
  • De plus en plus de pays se plaignent de l’inégalité d’accès aux vaccins

L’épidémie progresse, bonds du nombre de nouveaux cas ces dernières 24 heures

La France compte 85.321 morts du coronavirus selon les derniers chiffres publiés par le gouvernement.  La pression hospitalière demeure très élevée, malgré une légère baisse du nombre des admissions dans les services de réanimation constatée ce mercredi (-7,5%). Dans le détail, on compte 25.614 patients hospitalisés pour une infection au coronavirus, soit 46 de moins que mardi. Du côté des cas graves dans les services de réanimations, on enregistre 3.436 patients, dont 319 admis ces dernières 24 heures. La France enregistre également un nombre important de nouveaux cas, 31.519 en 24 heures.

Comme depuis le début de l'année, l'espoir repose encore et toujours sur la vaccination. la campagne française en la matière va entrer dans une nouvelle phase jeudi, avec la possibilité pour les médecins généralistes de vacciner dans leur cabinet. Le dispositif va démarrer doucement, avant de monter progressivement en puissance. Dans un premier temps, les médecins sélectionneront les patients prioritaires, ceux âgés de 50 à 64 ans et atteints de comorbidité, puis organiseront des sessions de vaccination, le vaccin AstraZeneca, le seul à leur disposition, ne pouvant se conserver que six heures hors du frigo. Retrouvez ici toutes les réponses à vos questions dans notre décryptage. 

De nouvelles restrictions à Dunkerque et dans les environs

Après le littoral des Alpes-Maritimes, soumis à un nouveau confinement pendant deux week-ends, Dunkerque va connaître à son tour de nouvelles restrictions pour faire face à une flambée des cas de Covid-19 due au variant anglais du coronavirus. C'est ce qu'a annoncé Olivier Véran, mercredi après-midi, en déplacement sur place. Cela va passer par un confinement le week-end dès "vendredi, 18 heures" à Dunkerque et dans la communauté de communes des Hauts de Flandre, soit 250.000 habitants.

D'autres restrictions vont être appliquées après l'aval du préfet : les centres commerciaux d'une surface supérieure à 5.000 mètres carrés ne fonctionneront plus qu'en click and collect et les jauges de fréquentation des autres commerces seront réévaluées à 15 mètres carrés par client. Les protocoles sanitaires seront renforcés dans les marchés. Dans l'ensemble du département du Nord, la vente d'alcool à emporter et la consommation d'alcool sur la voie publique sont interdites. La date d'entrée en vigueur de ces mesures sera connue jeudi. 

Située sur le littoral du nord, en face de l'Angleterre et non loin de la frontière belge, Dunkerque affronte depuis plus de dix jours une flambée épidémique attribuée à la présence plus forte du variant britannique, plus contagieux. La hausse culminait lundi à 900 cas pour 100.000 habitants sur les sept derniers jours, plus encore que pour la métropole Nice Côte d'Azur (771) et plus de quatre fois supérieur à la moyenne nationale (201).

Une conférence de presse de Jean Castex jeudi

La situation dans la lutte contre l'épidémie "se dégrade" et "est très préoccupante dans une dizaine de départements", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l'issue du conseil des ministres. Cette dégradation "impose des mesures rapides et fortes", a précisé le porte-parole, en indiquant que le Premier ministre Jean Castex tiendrait une conférence de presse jeudi.

"Tous nos efforts" doivent se poursuivre pour "éviter" un reconfinement, a encore dit Gabriel Attal. Mais, a-t-il ajouté, "nous l'avions montré la semaine dernière en Moselle, nous l'avons montré ce week-end dans les Alpes-Maritimes : dès que la situation l'impose, nous n'hésitons pas à prendre des mesures et des décisions rapides et fortes, mais pour des décisions efficaces".

Le match France-Écosse maintenu dimanche…

Le match opposant la France, touchée par des cas positifs, à l'Ecosse, dimanche, dans le cadre de la troisième journée du Tournoi des six nations est maintenu à la date prévue. C'est ce qu'a annoncé mercredi le comité des Six nations. "À la suite d'une réunion du Groupe de surveillance des tests des Six Nations (TOG) ce (mercredi) matin pour examiner les derniers résultats des tests de l'équipe de France, les Six Nations confirment leur intention d'organiser le match France-Écosse, comme prévu initialement, dimanche prochain", a écrit le comité dans un communiqué. Le XV de France, en tête du classement du Tournoi après deux journées, a fait état de quinze contaminations au Covid-19 dans ses rangs, onze joueurs et quatre membres de l'encadrement, entre le mardi 16 février et lundi.

… mais Maracineanu demande une enquête

La ministre des Sports Roxana Maracineanu a demandé mercredi au président de la fédération de rugby (FFR) Bernard Laporte de lancer une enquête après les cas de Covid-19 au sein de l'équipe de France malgré la bulle imposée lors du tournoi. La ministre a également sollicité le ministère de la Santé "afin de comprendre de quelle manière la chaîne de contaminations s'est constituée" au sein du XV de France, a précisé une source au ministère des Sports. L'enquête devra être remise sous huit jours.

Polémique sur l’accès aux vaccins, le Ghana va recevoir les premières doses gratuites

Les présidents argentin Alberto Fernandez et mexicain Andres Manuel Lopez Obrador ont exigé mardi à Mexico un accès mondial égalitaire aux vaccins contre le Covid-19, qui selon eux sont monopolisés par les pays riches. Manuel Lopez Obrador a demandé une intervention de l'ONU pour s'assurer que tous les pays aient accès aux vaccins. "Il y a plus de 100 pays qui n'ont pas une seule dose de vaccin. C'est totalement injuste. Où est la fraternité universelle ? L'ONU doit intervenir", a-t-il lancé.

Les Nations-Unies qui ont tout de même lancé récemment un programme destinée à fournir aux pays les plus pauvres des doses gratuites. Le Ghana doit d'ailleurs recevoir mercredi la première livraison mondiale de vaccins financés par le dispositif onusien Covax. "Le Ghana doit recevoir 600.000 doses du vaccin AstraZeneca/Oxford du fabricant Serum Institute of India à Pune, en Inde. Ces vaccins ont été expédiés par l'Unicef de Mumbai à Accra et font partie de la première vague de vaccins Covid à destination de plusieurs pays à revenu faible et intermédiaire", selon un communiqué commun de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Unicef.

Parallèlement à cette polémique, les campagnes se poursuivent. Après plusieurs retards, le gouvernement ukrainien a finalement reçu mardi ses premiers vaccins, 500.000 doses du vaccin AstraZeneca produit par le Serum Institute of India, commercialisé sous le nom de Covishield.

L'Afghanistan a lancé mardi la première phase de sa campagne de vaccination, à la portée pour l'instant extrêmement limitée dans un pays ravagé au quotidien par les violences. Le Sénégal a lui aussi lancé mardi sa campagne grâce à l'acquisition récente de 200.000 doses du vaccin chinois Sinopharm, dont 10% ont été mis à la disposition de deux de ses voisins, la Guinée-Bissau et la Gambie.

Invité d'Europe 1 mercredi, Thierry Breton , le commissaire européen à l'Industrie, a promis que l'Union européenne faisait tout pour être en capacigté, d'ici à lafin de l'année 32021,, à preudire 2 à 3 milliards de doses par an. 

Le vaccin de Moderna contre le variant sud-africain prêt pour les essais cliniques

La société américaine de biotechnologie Moderna a annoncé mercredi qu'une version modifiée de son vaccin, développée spécifiquement contre le variant sud-africain, était prête pour être testée sur des humains dans le cadre d'essais cliniques. "Moderna a envoyé des doses de son vaccin candidat spécifique contre le variant (...) d'abord identifié en Afrique du Sud aux NIH (Instituts nationaux de santé américains, NDLR), pour une étude clinique", a déclaré l'entreprise dans un communiqué.

Plus de 2,47 millions de morts

La pandémie a fait plus de 2,47 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP mardi en milieu de journée. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (502.482), devant le Brésil (248.529), le Mexique (180.536), l'Inde (156.463) et le Royaume-Uni (120.757). Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

Pari réussi pour les Youtubeurs McFly et Carlito, défiés par Macron

Les youtubeurs McFly et Carlito avaient été mis au défi par Emmanuel Macron de réaliser une vidéo sur l'importance des gestes barrières. Ayant atteints, avec leur chanson "Je me souviens" sur les gestes barrières, le seuil des 10 millions de vues fixé par le président de la République, ils devraient être invités à tourner leur prochaine vidéo à l'Elysée.