Coronavirus : 30.950 morts en France, 6.158 nouveaux cas en 24h

, modifié à
  • A
  • A
Ce vendredi on dénombre 30.950 morts du coronavirus en France, et 6.158 nouveaux cas en 24 heures
Ce vendredi on dénombre 30.950 morts du coronavirus en France, et 6.158 nouveaux cas en 24 heures © AFP
Partagez sur :
Le dernier bilan du coronavirus en France fait état de 30.950 morts, et 6.158 nouveaux cas en 24 heures ce lundi. Les préfets de Gironde et des Bouches-du-Rhône ont annoncé un renforcement des mesures sanitaires, pour tenter de juguler le rebond de la pandémie dans les deux départements.
L'ESSENTIEL

La Gironde et les Bouches-du-Rhône serrent la vis. Les préfets des deux départements ont dévoilé lundi une série de mesures restrictives, comme la réduction de la jauge des événements publics, pour tenter de freiner la propagation du coronavirus. En parallèle, 12 résidents sont mortes dans un Ephad de l'Ain, et 8 dans un Ehpad de l'Aveyron. Au niveau national, on dénombre désormais 30.950 morts du coronavirus. 

Dans le monde, la deuxième vague de la pandémie est désormais une réalité dans de nombreux pays, qui durcissent leurs conditions sanitaires. La décision la plus spectaculaire est venue d’Israël, qui a décidé un reconfinement de sa population de trois semaines. De son côté l'OMS a confirmé un triste record dimanche, celui du plus grand nombre de nouveaux cas recensés à travers le monde en 24 heures, avec 307.930 nouvelles contaminations.

Les infos à retenir :

  • Ce lundi, la France compte 30.950 morts du coronavirus
  • La Gironde a annoncé une série de mesures restrictives, dont la réduction à 1.000 personnes de la jauge des événements publics 
  • A Marseille et dans les Bouches-du-Rhône aussi les mesures ont été renforcées
  • La pandémie a causé la mort de plus de 924.000 personnes dans le monde

Plus de 6.100 cas en 24 heures 

La France a enregistré 6.158 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, selon les données publiées lundi par Santé publique France. C'est moins que ce week-end, où le pays avait dénombré plus de 10.000 nouveaux cas samedi et plus de 7.000 dimanche. Le taux de positivité (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées) recule légèrement à 5,3%, et 34 personnes sont décédées à l'hôpital en 24 heures, précise l'agence sanitaire.

Le nombre de patients entrant en réanimation a encore augmenté, avec 448 nouveaux malades hospitalisés au cours des 7 derniers jours, soit 21 de plus en 24 heures. Trente-neuf nouveaux foyers de contamination ont par ailleurs été détectés, un chiffre en baisse sur une journée (66 la veille). Depuis le début de l'épidémie en France il y a six mois, 30.950 personnes sont mortes du Covid-19.

La situation est d'autant plus préoccupante en France que la vaste campagne de tests - plus d'un million par semaine - pourrait connaître de nouveaux ratés dans les prochains jours. En effet, les réactifs, ces substances chimiques permettent de déterminer si le test est positif ou non, viennent à manquer dans les laboratoires déjà saturés. Le gouvernement souhaite par ailleurs améliorer le traçage des cas contact, maillon faible actuel de la lutte contre l'épidémie.

La Gironde prend des mesures restrictives... 

La préfète de Gironde a annoncé lundi une série de mesures restrictives pour enrayer la progression du Covid, dont l'abaissement de 5.000 à 1.000 du nombre maximum de personnes pouvant assister à des événements publics, comme des compétitions sportives, dans tout le département.

Pas plus de 10 personnes rassemblées non plus dans les parcs, jardins ou sur les quais, soirées dansantes interdites dans les bars ou pour un mariage, fêtes étudiantes annulées, Journées du Patrimoine (19-20 septembre) annulées, sorties scolaires suspendues, interdiction de consommer debout dans les bars, de consommer de l'alcool sur la voie publique vestiaires, fermés sauf dans les piscines, fêtes foraines, brocantes... interdites : la préfète Fabienne Buccio a détaillé lundi des restrictions touchant Bordeaux et sa métropole (800.000 habitants). La préfète a demandé l'appui des polices municipales des 28 communes de la métropole, et annoncé que l'Etat allait détacher des gendarmes mobiles et une unité de CRS.

... tout comme dans les Bouches-du-Rhône et à Marseille

A Marseille et dans les Bouches-du-Rhône, les autorités locales ont ainsi annoncé un renforcement des mesures sanitaires. Parmi les annonces du préfet des Bouches-du-Rhône : interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs et sur les plages, limitation des visites dans les Ehpad, jauge à 1.000 personnes dans les salles de spectacle...

"Le taux d'incidence de la maladie dans certaines parties du département dépasse 300 pour 100.000", a rappelé le préfet Christophe Mirmand, évoquant une situation "très préoccupante" avant de présenter ces mesures, très similaires à celles annoncées deux heures auparavant par son homologue de Gironde, Fabienne Buccio. Le préfet a notamment annoncé une extension du port du masque, désormais obligatoire dans toutes les communes où le taux d'incidence de la maladie dépasse le seuil d'alerte de 100 pour 100.000 -- soit 27 communes lundi.

En Guadeloupe, le préfet a déjà dévoilé de nouvelles restrictions - qui seront précisées lundi -, avec notamment la fermeture des bars et des restaurants à 22 heures en semaine. Le Premier ministre Jean Castex avait réclamé vendredi des mesures complémentaires aux préfets pour tenter de freiner la progression du virus à Bordeaux, à Marseille et en Guadeloupe. 

12 morts dans un Ehpad de l'Ain, 8 dans l'Aveyron 

Douze résidents d'un Ehpad de Bourg-en-Bresse sont décédés "au cours des dernières semaines à la suite de leur contamination" au nouveau coronavirus, ont annoncé lundi la préfecture de l'Ain, l'Agence régionale de santé (ARS) et le département. L'établissement privé pour personnes âgées "La Pergola" avait signalé fin août des suspicions de Covid-19, entraînant l'organisation d'un dépistage collectif de l'ensemble des 95 résidents ainsi que de la cinquantaine de membres du personnel, ont précisé les autorités dans un communiqué.

Dans le même temps, le bilan s'est alourdi en Aveyron avec le décès de désormais 8 résidents de l'Ehpad du Gloriande de Sévérac-d'Aveyron, victimes du coronavirus. "Depuis le 10 septembre 2020, 8 décès sont survenus et on recense 4 patients hospitalisés au centre hospitalier de Rodez", indiquent les services de l'Etat dans un communiqué. Le dernier bilan officiel dimanche faisait état de cinq morts.

A Strasbourg, l'arrêté imposant le port du masque à nouveau retoqué...

Le tribunal administratif de Strasbourg a retoqué lundi l'arrêté préfectoral imposant le port du masque généralisé dans la capitale alsacienne, une semaine après son entrée en vigueur. La justice administrative enjoint à la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, d'identifier "les quartiers strasbourgeois qui ne sont pas caractérisés par une grande densité ou une forte fréquentation". Un arrêté similaire concernant les communes de plus de 10.000 habitants du département avait déjà été annulé par la justice au début du mois. Il avait été reconduit à l'identique pour la commune de Strasbourg.

... et une école d'ingénieurs fermée après la découverte d'un cluster 

Une école d'ingénieurs de l'Université de Strasbourg a été fermée lundi après qu'une cinquantaine d'étudiants ont été testés positifs au coronavirus, ont indiqué la préfecture du Bas-Rhin et l'Agence régionale de santé (ARS) Grand-Est. L'école "Télécom Physique Strasbourg" située à Illkirch-Graffenstaden au sud de Strasbourg restera portes closes aux étudiants et au personnel jusqu'au 24 septembre.  Testés samedi pour le coronavirus, "une cinquantaine" d'étudiants ont reçu des résultats positifs dimanche. Ils ne présentent pas de symptômes de la maladie.

La rentrée des 180 étudiants et apprentis de première année, originaires de toute la France, avait eu lieu jeudi. "La formation continue en distanciel", a indiqué à l'AFP Christophe Collet, le directeur de l'école. "J'avais interdit le week-end d'intégration prévu dans les Vosges. La seule chose que nous avions autorisé, avec accord de la Préfecture, était un repas en extérieur vendredi entre 19H30 et 22H30", a expliqué le directeur de l'école, qui, vu le court délai, "pense que des étudiants sont arrivés à l'école en étant contaminés".

Plus de 924.000 morts dans le monde

L'Organisation mondiale de la santé a alerté lundi sur une hausse attendue du nombre de morts en octobre en en novembre en Europe. Cette hausse est la conséquence de l'envol du nombre de cas positifs ces dernières semaines sur le Vieux continent, notamment en Espagne et en France.

La pandémie a fait au moins 924.968 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP dimanche. Plus de 29 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l'Inde avec 1.136 nouveaux morts, les États-Unis (494) et le Brésil (415). Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 194.081 décès pour 6.520.235 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 131.625 morts pour 4.330.455 cas, l'Inde avec 79.722 morts (4.846.427 cas), le Mexique avec 70.821 morts (668.381 cas), et le Royaume-Uni avec 41.628 morts (368.504 cas).

Reconfinement national en Israël

C’est l’issue que beaucoup redoutent. C’est désormais une réalité en Israël. La population de l’Etat hébreu va être contrainte de se reconfiner au niveau national, pour une durée d’au moins trois semaines. Le taux d'infection dans le pays est à la hausse avec actuellement 153.217 cas de Covid-19, dont 1.103 décès, pour une population de neuf millions d'habitants. Selon les données collectées par l'AFP, l'Etat hébreu est le 2e pays au monde ayant enregistré le plus de cas de nouveau coronavirus par habitant au cours des deux dernières semaines après Bahreïn.

Le confinement entrera en vigueur à partir de vendredi pour la fête de Rosh Hashana (Nouvel an juif), se poursuivra pendant Yom Kippour et se terminera au dernier jour de Soukkot, vers le 9 octobre, ont précisé les autorités.

"Deuxième vague" en Autriche, "règle des six" en Angleterre

C’est la première fois que l’expression est utilisée par un dirigeant occidental. L'Autriche a annoncé dimanche être entrée dans une "deuxième vague" de la pandémie de Covid-19, selon le chancelier Sebastian Kurz. Le pays a enregistré samedi près de 870 nouveaux cas, dont plus de la moitié à Vienne. Sebastian Kurz a prévenu que l’Autriche dépasserait bientôt les 1.000 nouveaux cas par jour. Il a appelé la population à respecter strictement les mesures anti-virus et à réduire au maximum les contacts. A partir de lundi, les masques, déjà obligatoires dans les supermarchés et les transports, le seront dans tous les magasins et tous les bâtiments publics.

La deuxième vague déferle aussi au Royaume-Uni : plus de 3.500 nouveaux cas du Covid-19 avaient été enregistrés dans le pays vendredi, selon les chiffres du gouvernement, soit le pire bilan quotidien depuis le 17 mai. Et le taux de reproduction (dit "R") se situe désormais entre 1 et 1,2, soit au-dessus du niveau entraînant une accélération des contaminations. Conséquence : à partir de ce lundi, la "règle des six" entre en vigueur. Il est ainsi interdit de se réunir à plus de six personnes issues de foyers différents en Angleterre (mais pas dans les autres provinces du Royaume-Uni).

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP