Dans les Ehpad, les professionnels réclament "plus d'assouplissements dans les visites"

  • A
  • A
Le taux d'incidence est en baisse dans les Ehpad. 1:18
Le taux d'incidence est en baisse dans les Ehpad. © AFP
Partagez sur :
La campagne de vaccination a permis de faire reculer le taux d'incidence et le nombre de décès dans les Ehpad. Au vu de ces premiers résultats, les professionnels du secteur réclament un assouplissement du protocole sanitaire dans ces établissements, pour permettre un meilleur accès des familles.

Dans les Ehpad, la campagne de vaccination contre le coronavirus commence à porter ses fruits. Le taux d'incidence y est en baisse, tout comme le nombre de décès. Mais un an après le début de la crise sanitaire, il n'est pas encore prévu d'assouplir les règles d'accueil des familles dans ces établissements, ce que proposent pourtant les grandes fédérations d'établissements pour personnes âgées, qui proposeront cette semaine au gouvernement des pistes pour un nouveau protocole. 

"Les familles souhaitent pouvoir retourner en chambres pour visiter leurs parents dans leur lieu de vie, et pouvoir revenir avec des visites un peu moins encadrées, avec plus d'animation, reparticiper à nouveau à la vie de la résidence", explique ainsi à Europe 1 Florence Arnaiz-Maumé, secrétaire générale du Synerpa (Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées). Et, assure-t-elle, "en tant que professionnels, nous sommes aujourd'hui nombreux à demander au ministère des assouplissements autour des conditions d'accès". 

"La campagne vaccinale s'est particulièrement bien déroulée"

Cette professionnelle note que "la campagne vaccinale s'est particulièrement bien déroulée en Ehpad", et évoque "de très bons retours en ce qui concerne la non-contamination. C'était un élément très important que nous attendions."

Aujourd'hui, conclut Florence Arnaiz-Maumé, "nous pensons que tous les éléments sont réunis pour aller vers plus d'assouplissements dans les visites et les accès en chambre, et remettre plus de vie et plus de famille dans les résidences". 

Europe 1
Par Anne Le Gall, édité par Antoine Terrel