Coronavirus : une rentrée scolaire "comme prévu" en attendant les données sanitaires

  • A
  • A
De nombreux élèves ont repris le chemin des classes en présentiel ce lundi. 1:25
De nombreux élèves ont repris le chemin des classes en présentiel ce lundi. © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :
En attendant les chiffres sanitaires, les élèves français ont repris le chemin des classes ce lundi. Une rentrée "comme prévu", a affirmé le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer dimanche soir sur BFMTV. Mais certains parents et certains enseignants ne cachent pas leurs inquiétudes.

Alors que plusieurs pays européens ont décidé de laisser leurs écoles fermées en raison de la reprise épidémique, en France, la rentrée a lieu ce lundi "comme prévu" a dit le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer dimanche soir sur BFMTV. Des décisions politiques seront prises en milieu de semaine mais en attendant, tout reprend normalement ou presque dans les établissements, car le gouvernement n'envisage pas de reconfinement à ce stade.

La règle reste celle de l'application du protocole sanitaire renforcé, même si, dans les territoires soumis à couvre-feu où le virus circule activement, Jean-Michel Blanquer n'exclut pas de prendre des mesures très localisées. Toutes les décisions sont en réalité suspendues aux données sanitaires qui vont remonter en début de semaine et concerneront les éventuelles contaminations à Noël et le Jour de l'an.

Les premières épreuves du bac en suspens

Le plus urgent est de trancher pour les lycées. Emmanuel Macron avait imaginé fin novembre une rentrée en 100% présentiel le 20 janvier si les conditions sanitaires le permettaient. Le ministre a dit dimanche soir faire le maximum pour que cette échéance soit tenue, mais à ce stade, l'incertitude règne. Certains proviseurs ont néanmoins décidé de faire revenir leurs classes de terminale dès lundi, afin de leur garantir un enseignement en continu avant les premières épreuves du bac censées se tenir mi-mars.

Mais là aussi, deuxième grande incertitude : une circulaire publiée pendant les vacances autorise le gouvernement à changer les règles du bac jusqu'à quinze jours avant les épreuves. Le ministre a confirmé qu'en cas de problème épidémique, tout pouvait changer.

Retour en TD à la fac le 20 janvier ?

Dans les universités, les étudiants sont censés revenir en petits groupes de dix à partir de ce lundi. C'est ce qu'a demandé la ministre de l'enseignement supérieur au début des vacances, avec l'idée de repérer et de faire venir les plus précaires sur les bancs de la fac. Mais c'est théorique. Concrètement, cela ne pourra pas être mis en place dès aujourd'hui, expliquent à Europe 1 des présidents d'université. Tous misent désormais sur un retour des TD à la fac à partir du 20 janvier, loin d'un retour progressif sur tout le mois comme envisagé mi-décembre.

Europe 1
Par Virginie Riva, édité par Séverine Mermilliod