"Les animaux domestiques ne transmettent pas le coronavirus", rappelle Brigitte Bardot

  • A
  • A
Brigitte Bardot déplore par ailleurs que les attestations de sorties dérogatoires ne permettent pas d'aller s'occuper d'animaux en détresse (photo d'archives). 2:50
Brigitte Bardot déplore par ailleurs que les attestations de sorties dérogatoires ne permettent pas d'aller s'occuper d'animaux en détresse (photo d'archives). © JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :
Alors que l'épidémie de coronavirus continue de progresser en France, certains abandonnent leurs animaux de compagnie, les prenant pour des vecteurs de transmission de la maladie. "C'est faux", rappelle Brigitte Bardot au micro d'Europe 1. "Les animaux domestiques ne transmettent pas le virus."
INTERVIEW

"On l'a dit, on l'a redit : les animaux domestiques ne transmettent pas le virus." Alors que le Covid-19 continue sa progression en France et dans le monde, de nombreux chiens, chats, et autres compagnons à quatre pattes sont abandonnés par leurs maîtres, qui voient en eux un risque supplémentaire de contagion. "C'est faux", martèle Brigitte Bardot au micro d'Europe 1. 

"Nous n’avons pas encore une vague d’abandon comme l’été au moment des départs en vacances", nuance-t-elle, mais le risque est "réel". D'autant que l'activité des refuges est aussi impactée par les mesures sanitaires de lutte contre la propagation de virus. 

"Il est important que des familles d'accueil se manifestent"

Les abandons ne sont pas seuls en cause. Certaines personnes malades ne sont plus en mesure de s'occuper de leurs animaux de compagnie, hospitalisées ou trop faibles pour sortir. Pour les aider, tout en soulageant les refuges, Brigitte Bardot souhaite que soient mises en place d'autres solutions d'accueil, provisoire ou pérenne. "Pour tous les gens qui ne veulent pas se séparer de leurs animaux mais le doivent pour raison de santé, il est important que des familles d’accueil se manifestent", appelle-t-elle. 

Brigitte Bardot déplore par ailleurs que les attestations de sorties dérogatoires ne permettent pas d'aller s'occuper d'animaux en détresse. "C’est scandaleux !", dénonce-t-elle. "On donne des amendes terribles à des personnes âgées qui vont nourrir les chats abandonnés qu'elles nourrissent toute l’année..." Pointant la dérogation faite à certains chasseurs, Brigitte Bardot demande ainsi à ce soient tolérées les sorties visant à s'occuper d'animaux esseulés. 

Europe 1
Par Laetitia Drevet