L'autorisation des visites en Ehpad, une libération pour les résidents et les familles

  • A
  • A
Ehpad visites 1:17
Le président Emmanuel Macron a annoncé dimanche, lors de son allocution télévisée, que les visites aux personnes âgées placées en maison de retraites "devront être autorisées". © AFP
Partagez sur :
Les visites en maisons de retraite pourront de nouveau être autorisées, a annoncé Emmanuel Macron dimanche durant son allocution. Si les conditions sanitaires ne sont pas encore précisées, c'est déjà "une libération" pour les résidents et les familles, heureux de pouvoir se retrouver après un confinement éprouvant.

"Nous allons pouvoir retrouver le plaisir d'être ensemble". Le président Emmanuel Macron a annoncé dimanche, lors de son allocution télévisée, que les visites aux personnes âgées placées en maison de retraites "devront être autorisées" à partir de ce lundi. Elles étaient déjà possibles, selon les possibilités de chaque établissement et dans des précautions sanitaires extrêmes, pour protéger les personnes à risques du coronavirus. Même si les conditions de ces visites restent à définir, la nouvelle est un soulagement pour les résidents et leurs familles qui restaient en manque de contacts.

"Une libération"

"De savoir que je vais pouvoir la voir sans devoir prendre rendez-vous longtemps à l'avance, sans toutes ces difficultés, c'est formidable !", se réjouit au micro d'Europe 1 Catherine, dont la mère est en maison de retraite. Selon elle, sa mère était comme "prisonnière" durant le confinement. "J'ai eu la chance de pouvoir déjà la voir vendredi, cela a été très émouvant aussi bien pour elle que pour moi", confie-t-elle, éprouvée par ces longues semaines de séparation. "Et j'ai senti que ça lui avait beaucoup manqué, et moi aussi d'ailleurs."

Pour les résidents souffrant de la solitude et les familles, l'annonce d'Emmanuel Macron est une libération. "Et je pèse mes mots quand je parle de libération. L'impression que j'ai eue c'est que les personnes âgées avaient été, d'une certaine manière, déchues de leurs droits de citoyen", ajoute Catherine.

Des distances physiques plus faciles à respecter

Plus de visites possibles, des rencontres à plusieurs. Pour Romain Gizolme, président de l'Adépa, l'association des directeurs au service des personnes âgées, c'est très encourageant. Il attend désormais des instructions concrètes. 

"L'un des éléments qui va faciliter les choses c'est que les personnes âgées puissent ressortir des structures et qu'ils puissent le faire avec leur famille de façon simple, ce qui permettra à la fois de retrouver cette liberté attendue et puis de limiter les allées et venues au sein des structures", explique le président. Le respect des mesures barrières, notamment la distanciation physique, serait ainsi facilité.

Europe 1
Par Marion Gauthier, édité par Mathilde Durand