EN DIRECT - Municipales : le second tour reporté en Guyane en raison de l'épidémie

, modifié à
  • A
  • A
Coronavirus municipales
Le second tour des élections municipales ne se déroulera pas le 28 juin en Guyane, où l'épidémie se propage toujours. © AFP
Partagez sur :
Toute la France métropolitaine s'est réveillée en zone verte ce lundi matin après l'allocution d'Emmanuel Macron, suivie par 23,6 millions de téléspectateurs. En Guyane, le second tour des élections municipales est reporté à une date ultérieure au 28 juin, en raison de la propagation du coronavirus.

"Retrouver pleinement la France." Dimanche soir, Emmanuel Macron a ouvert une nouvelle phase du déconfinement lors de son allocution face aux Français, suivie par 23,6 millions de de téléspectateurs. Avec le passage de la France métropolitaine en zone verte, en raison de l'amélioration confirmée sur le front épidémique, l'attestation employeurs pour prendre les transports en commun en Île-de-France n'est plus obligatoire à partir de mardi. Seule véritable ombre au tableau, la situation en Guyane, qui a forcé les autorités à reporter le second tour des municipales.

Les informations principales à retenir : 

  • 29.436 morts en France, le reflux épidémique se poursuit
  • "Oui, le protocole sanitaire va être allégé dans les écoles", a annoncé Jean-Michel Blanquer
  • Le second tour des municipales est reporté en Guyane en raison de l'épidémie
  • Il n'y aura aucun changement au 1er juillet pour les salariés en chômage partiel 
  • L'OMS observe un rebond du virus à Pékin, avec 100 cas confirmés

29.436 morts en France, le reflux se confirme jour après jour 

D'après le dernier bilan publié lundi, le nombre total de décès du coronavirus s'élève à 29.436 morts en France depuis le début de l'épidémie. 846 personnes étaient toujours en réanimation lundi, soit 23 de moins par rapport à dimanche. 10.752 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus (contre 12.315 il y a une semaine, lundi 8 juin).

Ce pointage ne prend pas en compte les données des décès en établissements sociaux et médico-sociaux (10.384 selon le dernier pointage), qui seront actualisées mardi par Santé publique France. 

Le second tour des municipales reporté en Guyane

Le second tour des élections municipales est reporté en Guyane en raison de l'épidémie de coronavirus. En revanche, il est maintenu le 28 juin à Mayotte, a annoncé lundi le ministère des Outre-mer.

Après consultation des élus des territoires et des responsables de l'État dans les deux départements, le gouvernement a décidé "de reporter les élections municipales en Guyane pour toutes les sept communes où un second tour était prévu le 28 juin", et "de maintenir, à ce stade, les élections municipales à Mayotte, dans des conditions de sécurité sanitaire maximales, notamment pendant la campagne", a expliqué le ministère dans un communiqué.

L'économie, la prochaine priorité du gouvernement

"L'économie mondiale s'est quasi arrêtée. Notre première priorité est donc d'abord de reconstruire une économie forte, écologique, souveraine et solidaire", a assuré Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée, qui a rassemblé 23,6 millions de téléspectateurs.

Pour venir en aide aux secteurs les plus en difficulté, les gestes du gouvernement se poursuivent et les membres du gouvernement détaillent les actions à venir. "Il n'y aura ni baisse de l'indemnisation du chômage partiel pour les salariés ni diminution de sa prise en charge pour les entreprises au 1er juillet", a ainsi annoncé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.  

Dans le même temps le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin indiquait que l'Etat allait faire "un geste financier" en direction de la SNCF, dont les recettes, déjà fragilisées par les grèves de décembre, sont lourdement affectées par la crise sanitaire. 

Une nouvelle phase du déconfinement

Emmanuel Macron a proclamé dimanche soir un quasi retour à la normale en France après trois mois bouleversés par l'épidémie de coronavirus. Toute la France, exceptées Mayotte et la Guyane, passe en vert dès ce lundi. Ainsi l'attestation employeur ne sera plus obligatoire dans les transports en commun dans la région Île-de-France pendant les heures de pointe (6h30-9h30 et 16h00-19h00), dès mardi. Le masque reste obligatoire, sous peine d'une amende de 135 euros. 

Les cafés et restaurants d'Île-de-France pourront rouvrir leurs portes. Un second souffle pour toute une profession, comme a pu le constater Europe 1. Reportage.

Pas de hausses d'impôts, visites autorisées en Ehpad... si vous avez raté cette allocution, les principales annonces sont dans cet article. 

La France rouvre également ses frontières avec les pays d'Europe, avec un principe de réciprocité. Mais ce nouveau pas vers un retour à la vie normale peut se transformer en un véritable casse-tête pour les globe-trotters, tant les restrictions et les conditions diffèrent d'un pays à l'autre. Europe 1 a donc rassemblé dans cet article toutes les informations connues à ce jour pays par pays 

Jean-Michel Blanquer rassure les profs sur Europe 1

Après plus de trois mois de fermeture pour cause de coronavirus, ça y est : les écoles et les collèges vont rouvrir à tous les enfants scolarisés à partir du 22 juin. Invité d'Europe 1, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé l'allègement du protocole sanitaire en vigueur, et la fin de la règle des "4m2" entre chaque élève.

"On passe ainsi de 4m2 autour de chaque élève à un système plus souple. Ceci nous permet d’accueillir tous les élèves", affirme le ministre, et donc de mettre fin à la limitation de 15 élèves par classe en primaire.

Les États-Unis retirent l'autorisation d'urgence de l'hydroxychloroquine

Les autorités sanitaires américaines ont retiré lundi l'autorisation d'utiliser en urgence deux traitements contre le virus, la chloroquine et l'hydroxychloroquine. un temps défendus par le président Donald Trump. "Il n'est plus raisonnable de croire que l'administration par voie orale d'hydroxychloroquine et de chloroquine soit efficace dans le traitement du Covid-19", a déclaré dans un courrier la responsable scientifique de l'Agence américaine du médicament (FDA) Denise Hinton.

Plus de 431.000 morts dans le monde, 100 cas confirmés en Chine

La pandémie a fait plus de 431.193 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche soir. Plus de 7.848.160 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires, dont au moins 3.458.300 sont aujourd'hui considérés comme guéris. 

Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 42.720 morts pour 850.514 cas, le Royaume-Uni avec 41.698 morts (295.889 cas), l'Italie avec 34.345 morts (236.989 cas), et la France avec 29.398 morts (193.616 cas, pas de nouveau bilan communiqué dimanche).

Mais alors que l'épidémie faiblit en Europe, est-elle en train de repartir en Chine ? Plus de 100 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés à Pékin depuis que la maladie a fait sa réapparition dans la ville chinoise. C'est ce qu'a annoncé lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'origine et l'étendue de l'épidémie font l'objet d'une enquête", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle.