Repas de Noël : nos conseils pour éviter la crise de foie

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Après le réveillon de Noël et alors que s'enchaînent les repas entre amis ou en famille, Europe 1 dévoile quelques conseils pour éviter la crise de foie sans forcément de se priver.

Lundi soir, c'était le réveillon de Noël avec son programme habituel : ouverture de quelques cadeaux, repas gargantuesque entre produits gras et sucrés... et son lot d'alcool pour arroser le tout. Sans chercher à se mettre au régime alors que la période se prête aux réjouissances, il est quand même possible de profiter des bons produits de Noël sans frôler la crise de foie. Europe 1 vous livre les conseils de spécialistes afin de na pas gâcher son jour de Noël.

"C'est le tube digestif le coupable". Première chose à savoir, c'est que la crise de foie après un repas trop riche, ça n'existe pas. Le Pr Gabriel Perlemuter, chef du service hépato-gastro-entérologie de l'hôpital Antoine Béclère à Clamart explique pourquoi : "le foie n'est pas coupable, c'est le tube digestif qui l'est, vous l'avez trop rempli". Autre argument pour ceux qui doutent encore : "le foie n'a pas nerfs", rappelle ce spécialiste, il ne peut donc pas faire mal. Ce qui est douloureux, "ce sont les contractions du tube digestif qui lutte pour vider ce qu'il a de trop à l'intérieur", selon ce spécialiste auteur du livre Les pouvoirs cachés du foie (chez Flammarion).

Le secret, "c'est de bien mâcher"... Et donc, même si cette crise porte mal son nom, y a t-il quand même des moyens de l'éviter sans trop se priver ? Pour certains, il suffit de prendre un cuillère d'huile d'olive avant le réveillon pour tapisser l'estomac. Un remède qui relève de la magie, selon le Pr Perlemuter. Pour éviter la digestion difficile dans la nuit de Noël, le secret, pour lui, c'est de bien mâcher : "quand vous mangez doucement, la digestion se fait déjà au niveau de la bouche".

... pour soulager l'estomac. Et d'inviter à enfourner un bout de pain dans la bouche et de le mastiquer pendant cinq minutes. "Il aura le goût de sucre parce qu'il aura commencer à être digéré par la salive, "un moyen de "soulager le travail mécanique de l'estomac.

Surtout ne pas prendre de paracétamol. Enfin, un dernier conseil pour l'après-réveillon. Avant de vous coucher, mieux vaut ne pas prendre de paracétamol en prévention d'une "gueule de bois". Le mélange de cette molécule avec l'alcool est en effet doublement toxique pour le foie.