LA QUESTION SEXO - Quid des relations extraconjugales pendant le confinement ?

  • A
  • A
Partagez sur :
Pour les amants d'infidèles, le confinement est une très mauvaise nouvelle, avec le manque et la peur que l'autre se "reconnecte" à son couple. Dans "Sans Rendez-vous" sur Europe 1, la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc livre ses conseils pour affronter cette situation.

Qui dit confinement, souvent avec sa famille, dit impossibilité de retrouver son amant ou sa maîtresse pendant plusieurs semaines. C'est justement l'enjeu pour de nombreuses personnes engagées dans des relations extraconjugales : comment gérer la frustration de ne pas voir l'autre et la peur, lorsqu'on entretient une liaison avec quelqu'un en couple, de voir l'objet de son désir se "reconnecter" avec sa moitié ? Au micro d'Europe 1, dans l'émission Sans Rendez-vous, la sexologue et psychanalyste Catherine Blanc livre ses conseils pour gérer cette situation très délicate. 

La question de Maud, 34 ans

"J'ai pour habitude de coucher avec un homme qui lui-même est en couple. Cela fait déjà trois semaines que nous ne nous sommes pas vus. Avec le confinement, j'ai peur qu'il se retrouve sexuellement avec sa femme. Qu'en pensez-vous ?"

La réponse de Catherine Blanc

"Une relation extraconjugale, si elle marque l'infidélité, n'en reste souvent pas moins faite d'amour et de désir ; il n'est pas question d'avoir un jugement sur la notion de culpabilité à cet élan qui a tout lieu de trouver sa place, juste et cohérente. C'est un élan plein de vie, plein de sève.

Comme Maud, des tas de personnes se retrouvent coupées de leur objet de désir ou de leur amour, avec l'inquiétude d'être oubliées. Peut-être que la personne qu'ils avaient mise de côté, volée, peut reprendre du pouvoir. Alors évidemment, tout ça est possible et on pourrait même dire que pour les couples, c'est souhaitable. Tout d'un coup, dans ce temps de confinement, les uns et les autres se retrouvent, arrêtent de courir et de fuir ce qu'ils n'ont pas terminé ou abouti pour pouvoir après décider d'un 'ailleurs', le cas échéant.

Ce que j'observe beaucoup, dans ces temps de proximité que sont déjà les vacances d'été, des temps longs, c'est que souvent, par 'fidélité', les couples qui pourraient se retrouver ne se retrouvent pas, parce que la personne qui vit une aventure adultérine veille à ne pas 'tromper' (son amant(e)). C'est le sentiment curieux de tromper sa maîtresse ou son amant avec son mari et sa femme. Ces moments de proximité tendent bien souvent les relations de couples."

Est-on en droit d'exiger quelque chose ?

"On peut se dire que les couples mariés, qui ont construit quelque chose, ont tout lieu d'avoir la primeur de tout et de façon exclusive. Maud, pour X raisons, ne peut peut-être qu'aimer quelqu'un qui appartient à quelqu'un d'autre, et à ce titre on peut se poser la question de cette revendication. On peut aussi se demander ce que ça veut dire pour elle de vouloir compter encore et exiger une fidélité à tout va, quand en fait on ne sait se construire que dans ce cadre-là, qui est dans la triangularité, avec un sentiment de puissance de voler à quelqu'un d'autre.

Ceci étant, il n'y a pas que des histoires comme cela, qui sont plutôt l'expression de certains déséquilibres psychiques ou d'historiques personnels difficiles. Ce peut être aussi des vraies rencontres amoureuses avec des capacités : il y a des tas de gens qui sont mariés et qui demandent à la maîtresse ou à l'amant d'attendre, d'attendre, d'attendre… Ce que font souvent les amants ou maîtresses, jusqu'à la souffrance terrible. Dans les temps de séparation comme c'est le cas en ce moment, il y a vraiment un doute quant à soi et sa valeur et une espérance que l'autre soit fidèle à son dire, puisqu'on ne peut que se fier à son dire."

Les couples infidèles peuvent-ils se rabibocher ?

"Ça peut, bien sûr, se faire ainsi quand la relation est de qualité. Si elle n'en avait plus du tout, ça ne fonctionne pas du tout. Au contraire : il y a une exaspération d'avoir été coincé avec la personne inadéquate."

Faut-il entretenir cette liaison avec des sextos ?

"Je crois qu'il faut plutôt se montrer adulte et patienter. Ça ne veut pas dire que c'est interdit de le faire. La relation peut être grandement nourrie avec la peur d'être surpris, de part et d'autre, même celui qui est à distance. Mais je crois aussi que c'est un moment pour apprendre les distances et apprendre à nourrir et à réfléchir cette espèce de relation assez curieuse qui fait le tiraillement entre deux êtres."

Europe 1
Par Catherine Blanc