La Commission européenne se dit favorable à un "certificat de vaccination" européen

, modifié à
  • A
  • A
Ursula von der Leyen
Ursula von der Leyen est favorable à un "certificat de vaccination" européen. © Francisco Seco / POOL / AFP
Partagez sur :
La Commission européenne est favorable à l'idée d'un certificat de vaccination contre le nouveau coronavirus qui soit "mutuellement reconnu", a indiqué sa présidente, Ursula von der Leyen, vendredi. Elle estime qu'il s'agit d'un "impératif médical", rejoignant donc la position de la Grèce, qui pousse en faveur d'un tel dispositif.

La Commission européenne est favorable à l'idée d'un certificat de vaccination contre le nouveau coronavirus qui soit "mutuellement reconnu", a indiqué sa présidente, Ursula von der Leyen, dans un entretien accordé à plusieurs médias portugais avant sa visite à Lisbonne vendredi. "C'est un impératif médical d'avoir un certificat de vaccination. C'est pour cette raison que je me réjouis de l'initiative du Premier ministre grec (Kyriakos Mitsotakis) pour un certificat de vaccination mutuellement reconnu", a-t-elle déclaré.

Une idée de la Grèce...

"Si cela donne priorité ou accès à certains biens, c'est une décision politique et juridique qui doit être discutée au niveau européen", a-t-elle ajouté, alors que les Vingt-Sept tiendront jeudi prochain un nouveau sommet sur leur coordination face à la crise sanitaire. 

Le chef du gouvernement grec avait appelé mardi l'Union européenne à adopter un certificat "standardisé" de vaccination pour donner un coup de pouce à l'industrie du tourisme, terrassée par la pandémie du coronavirus. "Il est urgent d'élaborer un accord commun sur la création d'un certificat de vaccination qui sera accepté par tous les pays membres", avait écrit Kyriakos Mitsotakis, soulignant qu'"un certificat standardisé sera la preuve qu'une personne a été vaccinée avec succès".

 

 

... qui ne séduit pas l'OMS 

Mais de son côté, le comité d'urgence de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) s'est dit vendredi opposé "pour le moment" à l'instauration de certificats de vaccination contre le Covid-19 comme condition pour permettre l'entrée dans un pays à des voyageurs internationaux. "Il y a toujours trop d'inconnues fondamentales en terme d'efficacité des vaccins pour réduire la transmission du virus et les vaccins ne sont encore disponibles qu'en quantité limitée", souligne le comité dans ses recommandations, ajoutant qu'une preuve de vaccination ne doit pas exempter des autres mesures de précaution sanitaire.