Coronavirus : 29.617 morts en France, le reflux épidémique se poursuit

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le dernier bilan du coronavirus en France fait état de 29.617 morts sur le territoire, soit 14 de plus en 24 heures. Le nombre d'hospitalisations pour Covid-19 est passé sous la barre des 10.000, tandis que la pression sur les services de réanimation est de moins en moins forte. 

Quelles réponses face à la crise économique déclenchée par le coronavirus ? Les dirigeants européens ont convenu vendredi de se retrouver mi-juillet à Bruxelles pour en décider, alors que 80% des entreprises sont menacées de faillite, rien qu'en France. Sur le plan sanitaire, le nombre de clusters, à savoir de regroupements de cas de Covid-19, progresse en France mais les "indicateurs de circulation" du virus SARS-CoV-2 restent "à des niveaux bas". De son côté, l'OMS a tiré la sonnette d'alarme ce vendredi, estimant que le monde est entré dans une "phase dangereuse" à mesure que plusieurs pays se déconfinent. 

Les informations principales à retenir :

  • Le coronavirus a tué 29.617 personnes en France, et plus de 450.000 dans le monde
  • En se déconfinant, le monde est entré "dans une phase dangereuse" pour l'OMS
  • Le nombre de clusters progresse en France mais les "indicateurs de circulation" du virus restent bons

29.617 morts en France, moins de 10.000 hospitalisations

D'après le dernier bilan publié vendredi par la Direction générale de la santé, le nombre total de décès du coronavirus s'élève à 29.617 morts en France, soit 14 de plus en 24 heures. 727 malades atteints d’une forme sévère de coronavirus sont hospitalisés en réanimation, soit une baisse de 25 malades par rapport à jeudi. Dans le même temps, on compte désormais 9.970 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus, contre 10.125 jeudi.

En se déconfinant, le monde est entré "dans une phase dangereuse" pour l'OMS

Le monde est entré dans une "phase dangereuse" à mesure que rouvrent les pays qui avaient mis en place des mesures de confinement ou de restrictions à la mobilité, s'est alarmé vendredi le chef de l'OMS, Tedros Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse virtuelle. "Le virus continue de se propager rapidement, il reste mortel et la plupart des personnes restent exposées", a-t-il ajouté, précisant que l'OMS avait recensé jeudi plus de 150.000 nouveaux cas, un record sur une seule journée depuis le début de l'épidémie.

Coronavirus : le nombre de clusters progresse en France

Le nombre de clusters, à savoir de regroupements de cas de Covid-19, progresse en France mais les "indicateurs de circulation" du virus SARS-CoV-2 restent "à des niveaux bas", selon l'agence Santé publique France (SpF). Dans son point hebdomadaire sur l'épidémie, l'agence sanitaire a noté une "légère augmentation du nombre de nouveaux clusters", mais une "absence de diffusion communautaire non contrôlée". Comme les semaines précédentes, SpF note surtout l'absence de "signaux en faveur d'une reprise de l'épidémie".

Entre le 7 et le 13 juin, 2.837 patients ont été testés positifs au SARS-CoV-2, soit 1,3% des 214.252 test PCR pratiqués pour cette semaine dans le pays, un taux en baisse par rapport à la semaine d'avant (1,5%). Toutefois le nombre hebdomadaire des clusters découverts en France est passé de 29 à 37 en l'espace de sept jours. À la date du 16 juin, un total de 74 clusters était "en cours d'investigation" dans le pays.

Ceux-ci concernent principalement des établissements de santé (20%), des entreprises privées et publiques, hors santé (19%) et des milieux familiaux élargis (16%). Une analyse par départements montre que le plus grand nombre de clusters en cours d'investigation se trouve en Guyane (12), dans le Nord (6) et en Loire-Atlantique (5).

Une nouvelle réunion pour un plan de relance européen mi-juillet

Réunis vendredi lors d'un Conseil européen en visioconférence, les chefs d'Etat et de gouvernement européens ont convenu d'une nouvelle date d'échange, mi-juillet, afin de se mettre d'accord sur un (très) gros morceau : le plan de relance de l'économie européenne, proposé par la Commission européenne, de 750 milliards d'euros. La chancelière allemande aimerait voir un accord sur ce plan de relance avant fin juillet. Le Parlement européen et les parlements nationaux auraient alors le temps de ratifier cet accord ainsi que le prochain Budget de l'Union européenne - dont il doit faire partie - "d'ici la fin de l'année".

Mais il y a un problème, de taille : le refus des pays du nord de payer pour les pays du sud. Notre correspondante à Bruxelles vous explique tout ici

Comment fonctionne le nouveau test salivaire ?

Résultat plus rapide, coût moins élevé, test moins désagréable à faire que le test PCR... la promesse des concepteurs d'EasyCov, le nouveau test pour détecter le coronavirus commercialisé dans les prochaines semaines, a tout pour réjouir. Mais, dans le détails, comment ce test fonctionne-t-il ? Voici quelques éléments d'explication.

Un risque d'augmentation de 80% des faillites d'entreprises en France 

Les défaillances d'entreprises françaises pourraient croître de 80% du fait de la crise, entraînant la suppression de 250.000 emplois cette année, a estimé l'OFCE dans une étude publiée vendredi, où il défend un dispositif de soutien des fonds propres des entreprises. Selon l'Observatoire français des conjonctures économiques, le taux de défaillance d'entreprises (part des entreprises dont les fonds propres deviennent négatifs, risquant donc la faillite) pourrait grimper de 1,8% en temps normal à 3,2% cette année du fait de la crise.

Italie : le coronavirus présent dans des eaux usées dès décembre 2019 

Le nouveau coronavirus était présent dans les eaux usées de Milan et Turin, dans le nord de l'Italie, dès décembre 2019, deux mois avant le premier malade officiellement recensé dans le pays, indique une étude de l'Institut supérieur de la santé (ISS) italien. "L'étude a examiné 40 échantillons d'eaux usées recueillis entre octobre 2019 et février 2020. Les résultats, confirmés par deux laboratoires différents avec deux méthodes différentes, ont confirmé la présence du RNA (acide ribonucléique, élément essentiel d'un virus, ndlr) du SARS-Cov-2 dans les échantillons prélevés à Milan et Turin le 18/12/2019", explique un communiqué de l'ISS, institut public de référence.

La barre des 450.000 morts dépassée dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 456.630 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 19h00 GMT. Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 118.758 décès pour 2.205.307 cas. Au moins 599.115 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 47.748 morts pour 978.142 cas, le Royaume-Uni avec 42.461 morts (301.815 cas), l'Italie avec 34.561 morts (238.011 cas), et la France avec 29.617 morts (195.953 cas).