Covid-19 : la décrue continue dans les services de réanimation

, modifié à
  • A
  • A
Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en France a continué de diminuer lundi.
Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en France a continué de diminuer lundi. © AFP
Partagez sur :
Depuis ce lundi, toute la population française de plus de 18 ans est éligible à la vaccination contre le Covid-19 sans conditions. Dans le même temps, la décrue se poursuit dans les hôpitaux français et les chiffres restent encourageants. D'après le dernier bilan, moins de 3000 personnes se trouvent actuellement en réanimation.
L'ESSENTIEL

Fini les critères d'âge ou d'état de santé : depuis ce lundi, toute la population majeure de France est éligible à la vaccination contre le Covid-19, étape cruciale pour éviter un rebond de l'épidémie alors que les restrictions s'allègent peu à peu dans le pays. Cette semaine marque également la fin progressive des demi-jauges au collège, en 4e et 3e, dans les 15 départements qui étaient encore concernés par cette mesure. Au niveau des chiffres, la décrue continue dans les services de réanimation.

A l'international, une nouvelle mutation du virus a été découverte au Vietnam, ce qui pourrait expliquer la hausse des cas ces dernières semaines dans le pays asiatique. Selon la BBC, il s'agirait d'une combinaison entre les caractéristiques du variant britannique et celui indien, qui serait "facilement transmissible par voie aérienne". L'arrivée des vols internationaux à Hanoi, la capitale vietnamienne, est suspendue à compter de mardi, a annoncé l'aviation civile. 

Les principales infos à retenir : 

  • Tous les Français de plus de 18 ans sont désormais éligibles à la vaccination
  • 30 millions de vaccinés d'ici le 10 juin selon Doctolib
  • Le nombre de malades hospitalisés en France a continué de diminuer lundi
  • Les enfants seront aussi concernés par le pass sanitaire
  • Plus de 3,52 millions de morts dans le monde

La décrue continue dans les services de réanimation

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés en France a continué de diminuer lundi, avec également une poursuite de la décrue dans les services de réanimation où 2.945 patients sont pris en charge, selon les données de Santé publique France. Lundi, 140 personnes supplémentaires ont été dénombrées dans ces services de soins critiques qui soignent les malades les plus gravement atteints dont ceux en lits de réanimation.

Le nombre de patients atteints du Covid-19 et hospitalisés dans des services de soins critiques était passé sous la barre des 3.000 dimanche, pour la première fois depuis fin janvier. Au plus fort de la troisième vague, entre la mi-avril et début mai, il s'était maintenu autour de 6.000 patients. Au total, 16.596 malades du Covid étaient hospitalisés lundi en France, dont 529 admis au cours des dernières 24 heures, contre 16.775 la veille.

A l’hôpital, 126 malades du Covid sont décédés dans les dernières 24 heures, selon l'agence sanitaire. La maladie du Covid-19 a provoqué 109.557 décès depuis le début de la pandémie de Sars-Cov-2, en mars 2020. Le nombre quotidien de cas positifs s'est inscrit lundi à un niveau très bas, avec 1.211 cas sur 24 heures (contre 8.541 la veille).

27 millions de doses livrées en France en juin

En déplacement au centre de vaccination de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), Jean Castex a indiqué ce lundi que 27 millions de doses de vaccin seront livrées à la France en juin. Il a également assuré que des réponses seront apportées dans "les meilleurs délais" sur "la vaccination des enfants et adolescents", mais aussi sur "l'organisation de la campagne vaccinale pendant l'été" ainsi que sur la "situation des personnes qui ont déjà eu le virus, pour la deuxième dose". 

"Il faut vacciner tous azimuts, l'arrivée des doses nous le permet", a indiqué le Premier ministre. "Le fait que la vaccination soit ouverte à tous ne doit pas nous détourner de l'objectif d'aller chercher nos concitoyens les plus vulnérables à la maladie. C'est indispensable. Nous sommes en état d'ouvrir à tout le monde parce que nous avons bien travaillé", a-t-il poursuivi.

Le déficit public français attendu à 9,4% en 2021

Le déficit public français se creusera encore cette année pour atteindre 9,4% du produit intérieur brut (PIB), a indiqué ce lundi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, du jamais vu pour l'économie française. Ce déficit record "est lié à trois choses : la première c'est que nous reportons un certain nombre de dépenses de 2020 sur 2021 (...), (ensuite) parce que nous continuons à aider un certain nombre de secteurs et d'entreprises, même si progressivement nous allons supprimer ces aides, et en troisième lieu parce qu'il y a une partie du plan de relance qui est décaissé", a-t-il détaillé.

Le seul déficit de l'Etat devrait atteindre 220 milliards d'euros, soit près de 47 milliards de plus que ce qui avait été budgété en loi de finances initiale avait déjà indiqué le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt dimanche.

La vaccination pour tous a démarré en France

Depuis ce lundi, toute la population majeure de France est éligible à la vaccination contre le Covid-19, étape cruciale pour éviter un rebond de l'épidémie alors que les restrictions s'allègent peu à peu. Les 18-49 ans étaient officiellement la dernière catégorie à pouvoir intégrer sans conditions la campagne de vaccination, qui s'est élargie par paliers depuis son démarrage fin décembre.

Mais la prise de rendez-vous reste difficile selon Doctolib. "Il y a 50 fois plus de personnes éligibles et non vaccinées que de créneaux disponibles", indique la plateforme sur Twitter. La plateforme a toutefois précisé que l'objectif de 30 millions de personnes vaccinées serait atteint dès le 10 juin selon ses estimations. Cela représente cinq jours d'avance sur le planning gouvernemental. Doctolib prévoit aussi que le seuil de 50% de la population sera franchi le 21 juin.

Les enfants concernés par le pass sanitaire pour voyager

Le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, annoncé ce lundi sur Franceinfo que dans le cadre du pass sanitaire, les enfants devront aussi "faire un test antigénique ou PCR pour voyager". L'âge à partir duquel un test sera exigé reste encore à définir entre les pays européens.

Depuis ce lundi, un isolement de sept jours est également requis pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, sans pour autant que les contrôles ne soient systématiques. Mais la France "ira plus loin si nécessaire", a confirmé Clément Beaune. En cas de dégradation de la situation sanitaire britannique, "nous prendrions des mesures encore renforcées", a-t-il assuré.

L'arrivée de vols internationaux à Hanoi suspendue à partir de mardi

L'arrivée des vols internationaux à l'aéroport international de Noi Bai à Hanoi va être suspendue à partir de mardi, a annoncé l'aviation civile lundi alors que le Vietnam connait une hausse des cas de coronavirus. Une "suspension temporaire des vols internationaux qui transportent des passagers vers le Vietnam à travers l'aéroport de Noi Bai (...) entrera en vigueur" le 1er juin à minuit, et jusqu'au 7 juin, a annoncé un communiqué de l'administration de l'aviation civile.

Selon la BBC, une nouvelle mutation du virus a été découverte au Vietnam  Il s'agirait d'une combinaison entre les caractéristiques du variant britannique et celui indien, et serait "facilement transmissible par voie aérienne".

44 décès en Italie dimanche, le chiffre le plus bas depuis mi-octobre

L'Italie a enregistré dimanche 44 décès dus au Covid-19, soit le plus faible bilan quotidien depuis plus de sept mois, le pays continuant de progresser dans sa campagne de vaccination. La précédent bilan le plus faible en une seule journée remonte au 14 octobre en Italie avec 43 morts.

Premier pays d'Europe touché par la pandémie début 2020, l'Italie est aussi un de ceux où le virus a été le plus meurtrier avec, à ce jour, un nombre total de décès 126.046.

Renforcement des restrictions en Afrique du Sud

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé dimanche soir un retour à des mesures plus strictes contre le Covid-19 alors que le pays est sous la menace imminente d'une troisième vague de la pandémie. Quatre des neuf provinces du pays, dont celle de Gauteng, qui englobe Johannesburg ainsi que la capitale Pretoria, sont déjà touchées par une 3e vague, a affirmé le chef de l'Etat dans une allocution télévisée.

Un couvre-feu de 23 heures et 4 heures du matin doit prendre effet dès ce lundi dans tout le pays. Les commerces non-essentiels, bars, restaurants et salles de sport vont fermer à 22 heures chaque soir, et les rassemblements seront limités à 100 personnes à l'intérieur et 250 en extérieur.

Plus de 3,54 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3.543.125 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 10H00 GMT.

Après les États-Unis (594.431 décès), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (461.931), l'Inde (329.100), le Mexique (223.507) et le Royaume-Uni (127.781). Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués. Ils excluent les révisions à la hausse réalisées a posteriori par certains organismes statistiques. En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, l'OMS estime que le bilan réel est "deux à trois fois plus élevé".

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP