Coronavirus : 28.833 morts, le reflux épidémique se confirme

, modifié à
  • A
  • A
Les réanimations poursuivent leur baisse en France.
Les réanimations poursuivent leur baisse en France. © AFP
Partagez sur :
En France, les mesures de confinement vont être assouplies dans les Ehpad dès le vendredi 5 juin, avec notamment l'autorisation des visites des mineurs. Pendant ce temps, les restaurants et les bars s’apprêtent à rouvrir, alors que le reflux épidémique se confirme dans l'Hexagone. Suivez en direct l’évolution de la situation.

Plus que quelques heures avant de reprendre goût à une grande partie de notre liberté. La France vit en ce lundi de Pentecôte son dernier jour de la première phase du déconfinement. En effet, dès mardi, les bars et les restaurants vont rouvrir et de nombreux interdits, comme la limite de déplacements fixée à 100 km, seront levés. Un décret précise désormais les mesures qui entreront en vigueur, dont un large port du masque et des reconfinements possibles. Par ailleurs, un "assouplissement supplémentaire" du confinement dans les Ehpad va avoir lieu à partir du vendredi 5 juin. 

Sur le plan sanitaire, le reflux épidémique se confirme, alors que la pandémie a fait 28.833 morts selon le dernier bilan. Dans le monde, le bilan a dépassé les 372.000 morts, avec une situation très inquiétante au Brésil mais des nouvelles encourageantes en provenance d'Italie. Suivez en direct l’évolution de la situation.

Les principales informations à retenir :

  • La France vit son dernier jour de la phase 1 du déconfinement, alors que le reflux épidémique se poursuit
  • Un décret précise les mesures qui entreront en vigueur demain, le port du masque sera toujours requis dans les transports
  • Les bars et restaurants se préparent à accueillir des clients dès mardi, uniquement en terrasse en zone orange
  • Les mesures de confinement vont être assouplies dans les Ehpad vendredi
  • Le déconfinement s'accélère dans toute l'Europe, tandis que le bilan dans le monde dépasse les 372.000 morts

Le reflux épidémique se confirme

En France, le reflux épidémique se confirme de jour en jour. Selon le dernier bilan donné lundi, 28.833 personnes sont mortes des suites du Covid-19. Surtout, il n'y a toujours aucun signe de reprise épidémique à l'horizon : les nouvelles entrées en réanimation, comme les nouvelles hospitalisations, sont au plus bas. L'activité des services d'urgences et de SOS Médecins en lien avec le coronavirus n'augmentent pas non plus. Un ensemble de facteurs qui concordent pour signifier qu'il n'y a pas de signe, pour le moment, de deuxième vague épidémique.

Une actualisation des chiffres de la mortalité dans les Ehpad et autres établissements sociaux et médico-sociaux est attendue mardi soir.

Nouvel assouplissement dans les Ehpad pour les visites

Parallèlement à ces bonnes nouvelles sanitaires, le déconfinement va pouvoir également progresser dans les Ehpad. Le ministère de la Santé a ainsi annoncé un "assouplissement supplémentaire" des mesures sanitaires, avec une reprise des visites des proches" à partir de vendredi, quand "la situation sanitaire le permet". "Plus de deux personnes à la fois" seront ainsi autorisées pour une visite lorsqu'elle se déroule à l'extérieur, et à deux personnes maximum dans une chambre. 

Les mineurs pourront également participer à ces visites, sous réserve qu'ils portent un masque. Le ministère a expliqué qu'il s'agissait de permettre aux personnes âgées d'être entourées de leurs proches à l'occasion des fêtes des mères, dimanche prochain, puis des pères, le 21 juin. Tout en insistant : "Le lavage des mains, la distanciation physique et le port du masque chirurgical restent ainsi obligatoires pour tous les visiteurs."

Un décret détaille la phase 2 : large port du masque et reconfinements possibles

Organisation des transports, commerces, écoles et encore mariages, large port du masque : un décret est venu préciser les mesures pour la deuxième étape du déconfinement, lundi. Le texte prévoit également, si nécessaire, la possibilité de reconfinements localisés.

Si les déplacements seront à nouveau autorisés sans limite à partir du 2 juin dans l'ensemble du territoire, le décret stipule que les préfets pourront, si nécessaire, à nouveau les restreindre afin de lutter contre la propagation du virus, à l'échelle des départements voire de manière plus localisée. De même, les commerces, écoles ou établissements de culte pourraient alors être fermés à nouveau. En vue de cette phase 2, le décret rappelle que "les mesures d'hygiène" et de "distanciation sociale" doivent "être observées en tout lieu et en toute circonstance". Les mariages pourront à nouveau être célébrés. 

Le port du masque de protection est imposé à "toute personne de onze ans ou plus" à bord des trains, avions, bateaux, dans les transports en commun et aussi dans les gares et aéroports. Dimanche, le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait présenté les nouvelles mesures qui entreront en vigueur mardi dans les transports en commun, à la SNCF et à la RATP notamment. Retrouvez tous les détails de ce qui va changer dans les transports en commun dans cet article.

Dernières heures de la phase 1 du déconfinement 

Dans quelques heures, la France va en tout cas entamer une nouvelle étape du déconfinement. Les départements d’Île-de-France, de Guyane et de Mayotte, qui figurent en orange sur la carte du déconfinement, garderont toutefois quelques restrictions supplémentaires.

Les Français ont déjà profité de cette liberté retrouvée en ce long week-end de Pentecôte. Les parcs et les jardins ont été pris d’assaut dans tout le pays, et notamment à Paris, sous un soleil magnifique. Et en Normandie, les Franciliens étaient nombreux à profiter des joies de la plage... Europe 1 est allée à leur rencontre.

Veillée d’armes pour les bars et restaurants

Le moment tant attendu pour le secteur de la restauration approche. Les cafés et les restaurants se préparent pour accueillir mardi leurs premiers clients depuis plus de deux mois. Après des semaines de fermeture forcée pour cause de coronavirus, bars, cafés et des zones vertes sont autorisés à rouvrir leurs portes le 2 juin, avec des règles sanitaires strictes: dix personnes maximum par table, un mètre au moins entre chaque groupe, consommation debout interdite dans les bars.

En Île-de-France, Mayotte et Guyane, toujours en vigilance orange, seules les terrasses pourront rouvrir. A Paris, la mairie a annoncé que bars, cafés et restaurants pourraient s'étendre gratuitement sur une partie de l'espace public, trottoirs, places de stationnement voire quelques rues fermées à la circulation.

Invitée lundi matin d'Europe 1, Rachida Dati, candidate LR aux municipales à Paris, a regretté le manque de concertation : "Il n'y a pas eu d'organisation, pas d'anticipation".

Plus de 372.000 morts dans le monde, aucun décès en Espagne en 24h

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 372.047 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 104.383 décès pour 1.778.515 cas. Suivent le Royaume-Uni avec 38.489 morts, l'Italie (33.415), le Brésil (28.834) et la France (28.802).

Si la situation inquiète au Brésil, où les cas explosent, elle est en revanche encourageante en Europe. Le coronavirus n'a ainsi fait aucun mort en Espagne durant ces dernières 24 heures, une première depuis trois mois. Le pays comptabilisait chaque jour de nouveaux morts depuis le 3 mars, date à laquelle avait été enregistré le premier décès lié au Covid-19 (27.127 morts en tout). 

L'Italie a également enregistré une série de chiffres encourageants, dont la plus faible hausse quotidienne de nouveaux cas (178 en 24h) depuis le 26 février et une nouvelle baisse des réanimations. Le nombre de décès au cours des dernières 24 heures est également en baisse  avec 60 victimes enregistrées dans toute l'Italie, pour un total de 33.475 morts. 

L'Europe accélère son déconfinement

Avec ces bonnes nouvelles, l'Europe a accéléré lundi son retour vers un semblant de normalité, avec la réouverture du Colisée à Rome ou celle des commerces à Moscou. Même si les voyages d'un pays à l'autre restent souvent impossibles, de hauts lieux touristiques s'ouvrent de nouveau au public, comme le Grand Bazar à Istanbul avec ses quelque 3.000 boutiques et 30.000 commerçants. Les bars rouvrent également en Finlande et en Norvège tandis qu'aux Pays-Bas, les restaurants et cafés peuvent reprendre du service mais dans le respect des règles de distanciation.

En Angleterre, les écoles fermées depuis la mi-mars accueillent de nouveau les enfants de 4 à 6 ans et de 10 à 11 ans. Toujours au Royaume-Uni, les rassemblements de six personnes sont désormais autorisés et les personnes les plus fragiles, forcées de s'isoler totalement, peuvent sortir prudemment.