Coronavirus : attention aux intoxications avec les produits ménagers

  • A
  • A
Les produits ménagers ne doivent pas être détournés de leur usage. (Photo d'illustration) 5:21
Les produits ménagers ne doivent pas être détournés de leur usage. (Photo d'illustration) © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
L'Anses rapporte une hausse inquiétante des intoxications par des produits ménagers depuis la mise en place du confinement. Invitée de "Sans Rendez-vous" ce lundi sur Europe 1, la spécialiste Sandra Sinno-Tellier rappelle le bon usage des produits nettoyants.

Désinfecter oui, mais dans certaines conditions. Depuis le début du confinement contre le coronavirus les Français sont plus pointilleux sur le ménage. Preuve en est, les ventes d'eau de javel ont progressé de 120% en grande surface il y a deux semaines. Et pour cause, face à cet ennemi invisible qu'est le Covid-19, désinfecter son domicile, mais aussi laver les aliments à peine achetés, est primordial. Pour autant, il convient de le faire correctement. Alors que l'Anses voit une hausse inquiétante des "appels aux centres antipoison pour des intoxications par des produits nettoyants" depuis les restrictions de circulation, sa coordinatrice de toxicovigilance, Sandra Sinno-Tellier, délivre quelques conseils au micro de "Sans Rendez-vous". 

Ne pas mélanger les produits nettoyants

"Il faut respecter scrupuleusement les instructions des produits", rappelle d'emblée l'experte. Pour laver ses sols, on peut passer une serpillière avec de la javel, mais il est nécessaire de le faire "dans une pièce aérée", et surtout de ne pas "mélanger les produits". Car cela peut avoir de graves conséquences, notamment quand la javel entre en contact avec "un détartrant, comme le vinaigre blanc". La réaction chimique entre ces deux produits peut aboutir à un "dégagement de chlore" et entraîner des "troubles respiratoires". 

 

 

Sandra Sinno-Tellier explique également qu'il vaut mieux éviter de "déconditionner" ses produits d'entretien, en les mettant "dans une bouteille d'eau ou de soda" par exemple. Les enfants, et même les parents, peuvent "en boire par inadvertance". Mais si un transvasement a déjà été fait, il faut a minima bien l'indiquer, "en inscrivant le nom du produit, par une étiquette ou une pastille de couleur", sur la bouteille en question. 

Ne pas laver ses légumes à la javel, même diluée

Plus surprenant, la coordinatrice de toxicovigilance à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, rapporte que certaines personnes ont été intoxiquées après avoir lavé des aliments avec des "produits désinfectants". Là encore, c'est la javel qui est en cause. Mais laver ses fraises ou ses asperges avec ce produit, même dilué, peut causer des "maux de ventre", rappelle-t-elle. "Pour les nettoyer, il faut les laver à l'eau claire, les essuyer avec un essuie-tout jetable, et si possible éplucher ce qui peut l'être."

Ce qui vaut pour les aliments est aussi viable pour notre corps. "On a eu des appels de personnes qui s'étaient lavées avec des produits ménagers par peur du coronavirus, comme l'alcool à brûler, ou... l'eau de javel", souffle la spécialiste au micro d'Europe 1. Dangereuse, cette pratique est également inutile, puisque les "produits habituels" suffisent pour prendre sa douche ou même se laver les mains. 

Europe 1
Par Ugo Pascolo