Covid : les habitants des 23 départements sous surveillance "invités" à ne pas en sortir

, modifié à
  • A
  • A
Les habitants des 23 départements sous surveillance renforcée sont invités à ne pas en sortir.
Les habitants des 23 départements sous surveillance renforcée sont invités à ne pas en sortir. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :
Jean Castex a "invité" jeudi les habitants des 23 départements placés sous surveillance renforcée, en raison de la progression de l'épidémie de Covid-19, à ne pas quitter ces territoires. Il a aussi recommandé à tous les Français de ne pas dépasser la jauge des 6 personnes lors des moments conviviaux.

"J’invite les habitants des 23 départements concernés à ne pas sortir, autant que possible, de leur département ou de leur région s’agissant des départements franciliens", a déclaré le Premier ministre Jean Castex jeudi lors d'une conférence de presse. Il a rappelé que "la circulation du virus a continué de progresser, certes à une vitesse moindre que ce que nous pouvions craindre", mais que "nos établissements de santé restent toujours soumis à une forte pression", raison pour laquelle de nouvelles mesures ont été décidées notamment dans 23 départements en surveillance renforcée.

"Évitons de diffuser le virus" là où il est de moindre intensité

"Le virus frappe de manière encore inégale les différentes parties de notre territoire, évitons de le diffuser là où il demeure encore de moindre intensité", a fait valoir Jean Castex.

Ainsi, le Pas-de-Calais va être entièrement confiné le week-end, et les centres commerciaux de plus de 5.000 m2 y seront fermés, contre 10.000 m2 ailleurs. Jusqu'à présent, seuls ceux de plus de 20.000 m2 étaient contraints à la fermeture.

Pas plus de 6 lors des regroupements

Dans ces départements, l'"obligation du port du masque sera étendue à toutes les zones urbaines où ça ne s’applique pas encore", a également ajouté le Premier ministre. Enfin, Jean Castex a aussi recommandé à l'ensemble de la population de respecter la règle de "pas plus de six personnes à l'occasion des moments conviviaux ou familiaux", comme cela avait été le cas lors des fêtes de fin d'année.