Coronavirus : un automate chinois permet aux CHU d'augmenter leur capacité de dépistage

  • A
  • A
Les vingt CHU équipés de la machine chinoise pourraient réaliser un total de 40.000 tests par jour. 1:35
Les vingt CHU équipés de la machine chinoise pourraient réaliser un total de 40.000 tests par jour. © Ed JONES / AFP
Partagez sur :
La France n'a les capacités de réaliser que 70.000 tests de dépistage du Covid-19 chaque semaine, bien moins que l'Allemagne et ses 300 à 500.000 tests. Pour augmenter nos capacités, le ministre de la Santé mise sur un appareil chinois réalisant 2.000 test par jour. Europe 1 s'est rendu au CHU de Poitiers où une de ces machine a été livrée, samedi.
REPORTAGE

A l'heure actuelle, la France ne parvient à réaliser que 10.000 tests "classiques" du Covid-19 par jour. Leur nombre réduit fait qu'ils sont réservés aux soignants, aux patients des hôpitaux ou aux personnes jugées fragiles. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a assuré que la capacité de tests serait bientôt augmentée pour atteindre 50.000 tests par jour d'ici fin avril. Cette montée en régime devrait surtout reposer sur de nouvelles machines, achetées par l'Etat à la Chine.

Four à micro-ondes XXL

Dix villes pilotes en France, parmi lesquelles Dijon, Lyon ou Strasbourg, ont été désignées pour faire tourner ces nouveaux engins 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Le CHU de Poitiers recevait son appareil samedi. "Actuellement, on restreint le dépistage des patients qui ont des symptômes évocateurs de Covid", déplore au micro d'Europe 1 Nicolas Lévêque, responsable du laboratoire de virologie, et qui voit d'un bon œil l'arrivée de ce nouvel outil.

Avec sa façade sombre et ses lumières bleutées lors de la mise en marche, l'automate chinois a des airs de four à micro-ondes XXL. La machine peut à elle-seule réaliser 2.000 tests par jour, soit cinq fois plus que la plupart des appareils aujourd'hui disponibles. Elle devrait permettre "d'étendre les critères de dépistage" pour les personnes ayant simplement "une toux légère" ou "le nez qui coule", se réjouit Nicolas Lévêque.

40.000 tests par jours pour les 20 CHU équipés

Avec ces nouvelles capacités de dépistages, les résultats pourraient être envoyés par SMS. Une possibilité bienvenue au moment du déconfinement puisque les personnes positives devront à nouveau s'isoler.

A terme, les vingt CHU équipés pourront réaliser un total de 40.000 tests par jour. Il est prévu de faire tourner les machines à plein régime jusqu'à fin juillet au minimum. Une reprise pourrait avoir lieu à l'automne prochain, dans le cas où le virus referait surface.

Europe 1
Par Eve Roger édité par Antoine Cuny-Le Callet