Covid : 99.777 morts au total, la pression hospitalière reste forte

, modifié à
  • A
  • A
Le nombre de patients hospitalisés est en baisse, mais la pression hospitalière reste forte.
Le nombre de patients hospitalisés est en baisse, mais la pression hospitalière reste forte. © AFP
Partagez sur :
Ursula von der Leyen a fait mercredi en milieu de journée une série d'annonces sur l'avancée de la campagne de vaccination en Europe. En France, la pression hospitalière reste très forte. Des questions se posent déjà sur un éventuel relâchement des mesures sanitaires, normalement prévu à la mi-mai. Emmanuel Macron doit présider jeudi une réunion sur la réouverture des lieux fermés. 
L'ESSENTIEL

Alors que l'Europe va pouvoir accélérer sa campagne de vaccination dès ce deuxième trimestre, la troisième vague continue de toucher la France. Depuis le début de la pandémie, 99.777 personnes sont mortes du Covid-19 en France, et la pression hospitalière reste forte. Selon l’Institut Pasteur, le nombre de malades admis dans ces services devrait encore augmenter dans les prochains jours. Suivez en direct l'évolution de la situation.

Les informations à retenir :

  • 99.777 personnes sont mortes en France depuis le début de l'épidémie
  • La campagne européenne de vaccination va s'accélérer dans les prochaines semaines
  • Emmanuel Macron présidera jeudi une réunion sur la réouverture des lieux fermés
  • Et a annoncé la mise en place d'un forfait psy pour les enfants déprimés
  • Le variant brésilien inquiète, les vols entre la France et le Brésil suspendus jusqu'au 19 avril

99.777 morts en France, la pression reste importante à l'hôpital

Selon le dernier bilan publié par les autorités sanitaires, 297 personnes sont mortes du Covid-19 en 24 heures, pour un total de 99.777 décès depuis le début de l'épidémie. La pression hospitalière reste forte, avec 30.868 patients hospitalisés, mais ce chiffre est en baisse par rapport à la veille (-358). Au total, 5.902 personnes sont en réanimation (-50 en 24 heures). Un tel niveau de patients en réanimation n'avait plus été atteint depuis la première vague de l'épidémie en avril 2020, où plus de 7.000 personnes étaient en soins critiques.

La circulation épidémique reste elle aussi très élevée. 43.505 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures. Le taux de positivité atteint 9,2%, contre 9,1% mardi et le nombre de nouveaux cas augmentent, à 43.505. 

La vaccination se poursuit, avec 11,6 millions de personnes ayant reçu une injection, soit 22,1% de la population majeure, et 4,1 millions ayant reçu les deux doses, soit 7,8% de la population majeure.

Macron annonce la mise en place d'un forfait psy pour les enfants déprimés

Emmanuel Macron a annoncé mercredi à Reims la mise en place d'un forfait de 10 séances prépayées chez un psychologue pour les enfants dont la santé psychique est affectée par la crise du Covid-19.

"Nous avons aujourd'hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l'épidémie", a déclaré le chef de l'Etat au cours d'une rencontre avec des soignants dans le service de pédopsychiatrie au CHU de Reims.

Plus de 52 millions d'autotests commandés pour la rentrée

Pour le retour en classes, qui se déroulera en deux parties pour les élèves du primaire et du secondaire, le ministère de l'Éducation nationale a commandé 52,5 millions d'autotests, a appris Europe 1 mercredi soir. Les modalités pratiques de réalisation de ces tests sont encore discutées. Plus d'informations dans cet article

Vaccins : l'Europe accélère, le Danemark tourne le dos à AstraZeneca

Les laboratoires BioNTech et Pfizer vont augmenter de 50 millions de doses les livraisons de leur vaccin anti-Covid à l'UE au 2e trimestre, pour atteindre 250 millions de doses sur la période, a annoncé mercredi Ursula von der Leyen. La présidente de la Commission européenne a aussi indiqué que Bruxelles avait ouvert des négociations formelles avec BioNTech et Pfizer pour leur commander 1,8 milliard de doses supplémentaires de vaccins dits de "2e génération", destinés à lutter contre les variants actuels et futurs du coronavirus.

Sur Twitter, le secrétaire d'Etat Clément Beaune s'est félicité d'une "très bonne nouvelle", affirmant que plus de 7 millions de doses de vaccin Pfizer/BioNTech supplémentaires allaient être livrées à la France entre avril et juin. 

Par ailleurs, le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca à cause de ses effets secondaires "rares" mais "graves", ont annoncé mercredi ses autorités sanitaires, faisant du pays scandinave le premier à l'abandonner en Europe. Malgré les avis du régulateur européen et de l'OMS favorables à son usage, "la campagne de vaccination au Danemark continue sans le vaccin d'AstraZeneca", ont indiqué les autorités.

Le vaccin Johnson & Johnson administré comme prévu aux plus de 55 ans en France

Le vaccin Johnson & Johnson "va évidemment être distribué et administré dans les mêmes conditions que ce qui est prévu aujourd'hui pour le vaccin AstraZeneca, c'est-à-dire pour les personnes âgées de plus de 55 ans", a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement.

"Nous avons reçu la première livraison de vaccins, c'est-à-dire 200.000 doses qui sont arrivées en début de semaine sur notre territoire et qui sont en train d'être acheminées auprès de la médecine de ville et les officines de pharmacie", a précisé Gabriel Attal, qui a par ailleurs réaffirmé la "confiance" des autorités françaises envers le vaccin AstraZeneca, à rebours du Danemark, qui y a définitivement renoncé.

Le Sénat approuve massivement le maintien en juin des régionales et départementales

Le Sénat dominé par l'opposition de droite a approuvé massivement mercredi, après l'Assemblée nationale, le maintien en juin des élections régionales et départementales, avec un décalage d'une semaine, tout en insistant sur les mesures qui doivent sécuriser la campagne et la tenue du scrutin. 

A l'issue d'une déclaration du Premier ministre Jean Castex, qui a confirmé les dates des 20 et 27 juin annoncées la veille devant les députés, le Sénat a apporté son soutien au choix du gouvernement par 319 voix pour et seulement 8 contre.

Une réunion jeudi sur la réouverture des lieux fermés

Emmanuel Macron présidera jeudi à 18 heures à l’Elysée une réunion pour examiner les protocoles de réouverture des lieux fermés à cause de la crise du Covid-19, a annoncé mardi la présidence. "Suite aux rencontres menées par les ministres avec les acteurs des différents secteurs concernés par la fermeture d'établissements, il s'agira d'étudier les protocoles sanitaires envisagés pour la réouverture progressive" de ces lieux, envisagée à partir de la mi-mai a-t-elle précisé. 

Côté culture, le ministère reçoit mercredi les professionnels français du festival afin d'évaluer si de nouveaux protocoles sont envisageables pour cet été. Pour l'heure, ces évènements devraient se tenir, mais les règles sanitaires sont jugées trop contraignantes par certains, qui ont déjà annulé. 

La Suisse allège ses mesures anti-Covid, la Belgique rouvrira ses terrasses en mai

A contre-courant d'une bonne partie de l'Europe et ce bien que la situation épidémiologique se soit détériorée ces dernière semaines, de l'aveu même du gouvernement fédéral, La Suisse a annoncé mercredi l'allègement de ses mesures anti-Covid. A compter du 19 avril, "il sera de nouveau possible d'organiser des manifestations accueillant du public", les activités sportives et culturelles à l'intérieur seront autorisées et les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses, a indiqué le Conseil fédéral dans un communiqué, après une vaste campagne des secteurs les plus touchés par la pandémie en faveur d'une réouverture de l'économie.

Les cafés et restaurants de Belgique, contraints de fermer fin octobre, pourront quant à eux rouvrir leurs terrasses le samedi 8 mai en limitant le nombre de consommateurs par table, a indiqué à l'AFP une source gouvernementale, confirmant des informations des médias.

Plusieurs plaintes déposées pour des soupçons d'effets secondaires du vaccin AstraZeneca

Selon les informations d'Europe 1, plusieurs plaintes de familles ont été regroupées par un avocat, Maître Etienne Boittin, après des effets secondaires suite à l'injection du vaccin AstraZeneca. Après la mort en mars dernier d'un jeune homme de 24 ans, quelques jours après avoir reçu le sérum, l'avocat a été saisi par huit autres familles pour éclaircir les circonstances d'autant de décès. Les plaintes qui ont été déposées l'ont été sur le fondement de l'homicide involontaire. Cette qualification pourrait être amenée à évoluer", a-t-il expliqué à Europe 1. Les détails sont à lire ici.

Vols suspendus avec le Brésil, bientôt des mesures plus contraignantes

Paris a décidé mardi de suspendre jusqu'au 19 avril tous les vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes autour du variant brésilien, réputé plus dangereux que ceux qui dominent sur le territoire français. Le décret est paru mercredi au Journal officiel. 

La France étudie des solutions de rapatriement du Brésil pour ses ressortissants, via des "vols particuliers ou indirects", ainsi que la possibilité de vérifications plus strictes du respect des quarantaines à l'arrivée à France en provenance de certains pays, a indiqué mercredi le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. "Nos ressortissants ont un droit constitutionnel à rentrer sur notre territoire" malgré les suspensions des vols, a précisé Clément Beaune.

Par ailleurs, Gabriel Attal a indiqué mercredi que le gouvernement présenterait lundi des mesures plus contraignantes pour les voyages avec les pays les plus touchés par l'épidémie.

La sédentarité accroit le risque de décès du Covid, selon une étude

Le manque d'exercice est associé à un risque accru, en cas de Covid-19, de faire une forme plus sévère et d'en mourir, selon une étude sur près de 50.000 patients publiée mercredi. Les personnes qui étaient physiquement inactives pendant au moins deux ans avant la pandémie étaient plus susceptibles d'être hospitalisées, de nécessiter des soins intensifs et de décéder de la maladie due au coronavirus que les patients qui avaient toujours respecté les recommandations en matière d'activité physique, selon l'étude parue dans le British Journal of Sports Medicine.

Plus de 2,96 millions de morts dans le monde

La pandémie a fait au moins 2.961.387 morts, selon un bilan de l'AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 563.446 décès, suivis par le Brésil (358.425 morts), le Mexique (210.294), l'Inde (172.085) et le Royaume-Uni (127.123).