Coronavirus : l'hypothèse du masque obligatoire à l'extérieur divise les Lillois

  • A
  • A
Le masque pourrait être rendu obligatoire dans le Nord. Photo d'illustration. 1:18
Le masque pourrait être rendu obligatoire dans le Nord. Photo d'illustration. © AFP
Partagez sur :
Alors que les autorités tentent de contrer le rebond de l'épidémie de coronavirus en France, l'hypothèse d'une obligation du port du masque en extérieur est à l'étude dans le Nord, en raison de la proximité de la Belgique. Sur place, les Lillois sont partagés sur la question. 
REPORTAGE

Face au risque d'un rebond de l'épidémie de coronavirus, et si le port du masque devenait obligatoire à l'extérieur ? Alors que le ministre de la Santé Olivier Véran a incité jeudi les Français à le porter en extérieur selon les situations, dans le Nord, selon les informations d'Europe 1, le gouvernement envisagerait cette possibilité en raison de la proximité de la Belgique frontalière, où le nombre de cas positifs augmentent. Des discussions sont en cours entre l'Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France et les autorités. Mais sur place, les habitants se montrent divisés sur la question, comme à Lille. 

Autour de la Fontaine, sur la Grand'Place, la distanciation n'est pas forcément respectée, et deux personnes sur dix portent un masque. Au micro d'Europe 1, Farid et Julien confirment refuser de porter un masque à l'extérieur. "Déjà, c'est étouffant, on n'a pas l'habitude. Encore dans les lieux publics, je veux bien, mais dehors non", confie l'un, quand l'autre prévient : "Si on doit le porter devant les autorités, une fois que les autorités auront le dos tourné, on le mettra pas et puis voilà". 

"Il y a trop de laisser-aller"

À une cinquantaine de mètre de là, rue de Béthune, Marie sort d'une boutique avec son masque, qu'elle va garder jusqu'à sa voiture. "De toute façon, passer son temps à le mettre et à l'enlever quand on rentre dans un magasin... Parfois c'est beaucoup plus simple de le garder. C'est sûr que ce n'est pas forcément agréable d'être obligé de garder un masque quand il fait 40 degrés. Mais il faut savoir ce qu'on veut. Est-ce qu'on veut bloquer l'épidémie ou est-ce qu'on veut que ça reprenne ?"

Pour René, 85 ans, la question ne fait aucun doute : l'obligation de porter le masque tout le temps serait une bonne chose. "Il y a trop de laisser-aller", regrette-t-il auprès d'Europe 1. "Les jeunes, peut-être qu'ils font moins attention, mais moi qui suis une personne âgée, je n'ai pas envie de me retrouver à l'hôpital."

 

Au micro d'Europe 1, certains étudiants confient que si le masque était amené à devenir obligatoire à l'extérieur, ils sortiraient tout simplement moins. 

Europe 1
Par Maximilien Carlier, édité par Antoine Terrel