Coronavirus : "20 grandes métropoles seront un point de difficulté pour septembre", prévient Jean-François Delfraissy

, modifié à
  • A
  • A
Jean-François Delfraissy était l'invité d'Europe 1. 1:51
Jean-François Delfraissy était l'invité d'Europe 1. © Ludovic Marin / POOL / AFP
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy est revenu sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France. Il affirme que la rentrée aura bien lieu, mais "de manière différente" et espère que soit mis en place "une réflexion" entre les grandes métropoles pour préparer septembre. 
INTERVIEW

La rentrée aura-t-elle lieu ? Oui, à comprendre Jean-François Delfraissy. Au micro d'Europe 1, le président du Conseil scientifique a expliqué que malgré l'évolution du nombre de cas de coronavirus, la rentrée devrait bien avoir lieu. Sauf que les risques et la crainte d'une seconde vague sont encore là. "Vingt grandes métropoles françaises seront un point de difficulté pour septembre", prévient Jean-François Delfraissy. "C'est là où il y a le travail et les transports, et où les risques sont les plus importants", justifie-t-il.

Le Conseil scientifique est là pour donner de grandes orientations

"Nous allons être particulièrement attentifs et nous avons en tête l'idée que se mette en place une réflexion avec les grandes métropoles pour anticiper les mesures à prendre pour la rentrée de septembre", continue Jean-François Delfraissy au micro d'Europe 1. De là à donner des consignes en vue de la rentrée ? "Le Conseil scientifique n'est pas là pour donner des données précises, il est là pour donner de grandes orientations", répond son président. 

 

 

"Certaines entreprises poursuivront le télétravail"

Pour autant, Jean-François Delfraissy se veut confiant. "L’école va reprendre, mais de façon différente", espère-t-il. "Puisqu'on sait que les enfants ont un risque modérément important de contaminer les autres ", rappelle-t-il.  "Sauf surprise au niveau des chiffres de septembre, il y aura aussi une reprise économique", affirme le patron du Conseil scientifique. Mais là aussi de manière différente : "Certaines entreprises poursuivront le télétravail, d'autres reprendront" normalement explique-t-il. 

Les 20 plus grandes villes de France que vise le président du Conseil scientifique sont Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Montpellier, Strasbourg, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Saint-Étienne, Le Havre, Toulon, Grenoble, Dijon, Angers, Nîmes et Villeurbanne

"Nous faisons confiance au bon sens des Français"

Interrogé sur le port du masque en extérieur, mesure désormais obligatoire dans certaines rues de Paris, Jean-François Delfraissy a rappelé qu'il était "utile en termes épidémiologiques". "Nous faisons confiance depuis le début dans le bon sens des Français et on continuera à le faire", a-t-il expliqué. "Ils se rendent parfaitement compte des endroits où il y a du monde et là où il n'y en a pas : le message finira par passer", espère le président du Conseil scientifique.

Europe 1
Par Ariel Guez