Sébastien Lecornu : "Un second tour en juin est une hypothèse toujours sur la table"

, modifié à
  • A
  • A
1:44
© EUROPE 1
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, mercredi, le ministre auprès de la Ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, a affirmé que le gouvernement suivait les règles "telles qu'elles ont été définies en accord avec l'Assemblée et le Sénat", ajoutant que l'hypothèse d'un second tour des élections municipales au mois de juin était encore envisagée.

"L’hypothèse du mois de juin est toujours sur la table", déclare Sébastien Lecornu, ministre auprès de la Ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé des collectivités territoriales, invité de la matinale d'Europe 1, mercredi. Évoquant l'éventuelle tenue du second tour des élections municipales en juin, celui-ci a ajouté que la question n'était pas uniquement "d'organiser un second tour du scrutin un dimanche", mais de savoir "dans quelle mesure les candidats peuvent faire une campagne le plus librement du monde".

"On respecte la loi de la République"

"Il y a une égalité dans le pays sur la manière de traiter les municipales, or on sait que la manière dont l'épidémie (de coronavirus) a traité nos territoires est différenciée", ajoute le ministre, précisant que le comité scientifique sera saisi par le Premier ministre, Édouard Philippe, afin de "documenter" la situation.

En quoi aller voter serait plus dangereux que de prendre la ligne 13 du métro parisien, bondée depuis le premier jour du déconfinement ? "On respecte la loi de la République", répond Sébastien Lecornu. "Les députés et sénateurs ont souhaité remettre ce rapport scientifique au gouvernement, lors de la première loi d'urgence sanitaire, fin mars", poursuit le ministre, ajoutant qu'il appartenait désormais au gouvernement de documenter cette affaire devant le Parlement. "C'est la loi de la République qui le dit".

"Suivre les règles définies avec l'Assemblée et le Sénat"

Les critiques concernant la tenue d'un second tour en juin, succédant à celles sur le maintien du premier tour ? Sébastien Lecornu les balaie. "Une fois de plus, j'entends ceux qui nous disent que l'on fait n'importe quoi, que l'on aurait maintenu le premier tour dans des conditions déplorables, et de l'autre, les mêmes vont venir nous reprocher d’écouter le conseil scientifique", dénonce-t-il.

Le ministre chargé des collectivités territoriales insiste : selon lui, le gouvernement n'a qu'une méthode, "suivre les règles telles qu'elles ont été définies en accord avec l'Assemblée et le Sénat toutes tendances politiques confondues".

>> Retrouvez toutes les interviews de Sonia Mabrouk en replay et en podcast ici

Europe 1
Par Pauline Rouquette