Macron réunit des responsables de la majorité pour préparer "les prochaines étapes"

  • A
  • A
Emmanuel Macron multiplie les discussions avec ses homologues européens.
Emmanuel Macron multiplie les discussions avec ses homologues européens. © LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :
Le président de la République a réuni lundi à l'Élysée son Premier ministre Édouard Philippe, ainsi que plusieurs poids-lourds de la majorité comme la tête de liste Nathalie Loiseau et le chef du Modem François Bayrou. 

Emmanuel Macron a réuni lundi les responsables de la majorité pour "faire le point sur les prochaines étapes", a indiqué l'Élysée, au lendemain des élections européennes où la liste présidentielle est arrivée derrière le Rassemblement national.

Le Premier ministre Édouard Philippe, la tête de liste de Renaissance, Nathalie Loiseau, le numéro 2 Pascal Canfin, le chef du parti LREM Stanislas Guérini, le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand ainsi que le chef du Modem François Bayrou et sa vice-présidente Marielle de Sarnez, étaient présents, selon cette source.

Les scrutins vont s'enchaîner

Après les européennes, se profile un enchaînement de scrutins, quasiment tous les six mois : municipales en mars 2020, sénatoriales en septembre 2020, puis départementales et régionales en 2021, avant la présidentielle et les législatives de 2022. Par ailleurs, plusieurs réformes d'ampleur, à commencer par celles des retraites et de l'assurance chômage, sont censées aboutir dans les mois à venir.

Bien que la liste LREM-MoDem soit arrivée 0,9% derrière le RN dimanche, "le gouvernement est solide" et ne changera pas de cap, a rappelé avant la réunion Richard Ferrand, tout en assurant que l'exécutif allait mettre "plus de proximité, plus d'humanité" dans ses méthodes.

Macron veut construire une majorité "progressiste" dans l'UE

Au plan européen, Emmanuel Macron multiplie les discussions avec les autres dirigeants européens pour tenter de construire une majorité "progressiste" dans l'UE alors que les chefs d'État et de gouvernement se retrouvent mardi soir à Bruxelles pour commencer à choisir les nouveaux dirigeants des institutions européennes, dont le président de la Commission.

Les européennes ont accouché d'un parlement plus fragmenté après la poussée, même limitée par rapport aux prévisions, des partis eurosceptiques et la progression des écologistes et des libéraux.