INFORMATION EUROPE 1 - Coronavirus : Emmanuel Macron doit parler aux Français jeudi soir

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron prendra la parole jeudi soir pour une nouvelle allocution.
Emmanuel Macron prendra la parole jeudi soir pour une nouvelle allocution. © Mathieu CUGNOT / AFP" data-image-id="54680458-0">
Partagez sur :
Le chef de l'Etat doit à nouveau prendre la parole devant les Français jeudi soir, selon les informations d'Europe 1.
INFO EUROPE 1

Emmanuel Macron devrait s'exprimer jeudi soir, lors d'une nouvelle allocution aux Français, selon les informations d'Europe 1. Le chef de l'Etat devrait faire le point sur l'état du confinement, sur le calendrier, et la situation sanitaire globale en France. 

Alors que la France a entamé lundi sa quatrième semaine de confinement, prévu pour l'instant jusqu'au 15 avril, le président de la République devrait faire le point sur la situation sanitaire du pays, qui comptait lundi soir 8.911 morts, dont 2.417 en Ehpad du coronavirus. 

La question du calendrier devrait être abordée

Il devrait également aborder la question du calendrier du confinement, alors que plusieurs membres de l'opposition ont dénoncé l'utilisation "imprudente" du mot déconfinement par l'exécutif. "On a parlé du déconfinement trop tôt", a ainsi affirmé sur Europe 1 Eric Ciotti, député LR et vice-président de la mission d'information sur la gestion de la crise du coronavirus par l'exécutif. Selon lui, le gouvernement a évoqué le sujet de la sortie de crise "trop vite, trop tôt, de manière très imprudente". "Je suis un peu étonné qu'on multiplie les messages positifs alors qu'il y a des bilans quotidiens qui dépassent les 500 morts", a-t-il ajouté, parlant même d'une "erreur grave".

Le député de l’Ain et président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale Damien Abad trouve lui "qu'on note un relâchement dans ce confinement", comme il l'a expliqué dimanche lors du Grand rendez-vous sur Europe 1.

Prise de parole attendue

Cette nouvelle prise de parole est attendue : le président de la République l'avait lui-même annoncé, lors de sa visite à l'hôpital militaire de campagne à Mulhouse, le 26 mars. Emmanuel Macron avait alors appelé à "l'union" pour mener "la guerre" contre l'épidémie de coronavirus, déclenchant l'opération militaire "Résilience" pour soutenir la population et promettant un "plan massif d'investissement" pour les hôpitaux et des primes exceptionnelles.

Avant cela, le chef de l'Etat avait pris la parole mi-mars, pour annoncer notamment un confinement total de quinze jours renouvelables. Durant cette allocution, Emmanuel Macron avait à six reprises affirmé : "Nous sommes en guerre"

Europe 1
Par Michael Darmon, édité par Benoist Pasteau