Européennes : Jadot salue une "vague verte européenne dont nous sommes les acteurs"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La tête de liste EELV aux élections européennes, auréolé d'une troisième place surprise, s'est félicitée du fait que son parti soit "la troisième force politique en France".

La tête de la liste d'Europe Ecologie Les Verts aux élections européennes Yannick Jadot a estimé dimanche sur BFMTV que la 3e place des écologistes au scrutin de dimanche soir s'inscrivait dans une "vague verte". "C'est une vague verte européenne dont nous sommes les acteurs", a jugé Yannick Jadot, dont la liste est arrivée derrière celles du Rassemblement national et de La République en Marche.

Les Françaises et les Français nous ont envoyé un signal très clair : ils veulent que l'écologie aussi soit au coeur de notre vie et du jeu politique. Ce message a été lancé dans toute l'Europe", a-t-il poursuivi. La création d'un "Comité citoyen de surveillance et d'initiative sur l'Europe" a aussi été promise. "Nous réunirons les acteurs de la société civile, les syndicats, les scientifiques, les entreprises et les citoyens, afin qu'ensemble nous évaluions en permanence le travail des institutions européennes", a précisé Yannick Jadot.

Jadot salue la mobilisation des jeunes

Yannick Jadot a par ailleurs salué la mobilisation électorale des jeunes, qui se sont selon lui "emparés de ce scrutin". Sur Europe 1, peu après son discours, il a insisté sur l'importance d'un tel vote : "Si ça devait être confirmé, le fait que les jeunes se soient emparés du scrutin européen, de leur avenir serait une excellente nouvelle. Ce serait extrêmement enthousiasmant et positif pour nous, mais il n'y a pas que les jeunes qui ont voté." Une étude Ipsos semble confirmer cette percée d'EELV chez les jeunes, avec un quart des électeurs de moins de 25 ans qui auraient glissé un bulletin écologiste dans les urnes.

"On a fait une très belle campagne, on n'a jamais triché avec les électeurs. C'est un scrutin européen et on a parlé d'Europe. On n'a pas appelé à voter contre, on n'a pas fait de la politique nationale. On a proposé des solutions concrètes, à l'échelle de chacun et à l'échelle de l'Europe".

EELV va "assumer la responsabilité" du leadership à gauche

Dimanche soir, Europe-Écologie-Les Verts est la première force politique de gauche. Comment le parti va-t-il se positionner vis-à-vis du Parti socialiste et de La France insoumise ? "On est écologistes. Notre responsabilité est de construire une alternative crédible et sérieuse, avec les Français, avec toutes celles et tous ceux qui veulent placer l'écologie et la solidarité au cœur d'un projet politique pour 2022", répond Yannick Jadot. "On va assumer cette responsabilité, on va rassembler largement mais rassembler non pas pour des coalitions, pour gagner et conquérir le pouvoir."