Coronavirus : en Allemagne, rebond des contaminations après une semaine de déconfinement

  • A
  • A
Après une semaine de déconfinement, les derniers bilans allemands semblent montrer une recrudescence du nombre de cas. 1:30
Après une semaine de déconfinement, les derniers bilans allemands semblent montrer une recrudescence du nombre de cas. © Christof STACHE / AFP
Partagez sur :
L'Allemagne a entamé son déconfinement la semaine passée. Selon les derniers bilans, le pays observe en ce moment une légère recrudescence de l'épidémie de coronavirus. Si pour l'instant ces deux données ne peuvent pas être scientifiquement reliées, les spécialistes s'inquiètent. 

L’Allemagne navigue à vue. Une semaine après les débuts de son déconfinement, les derniers bilans semblent montrer une recrudescence de l'épidémie de coronavirus. Difficile toutefois d'en tirer des conclusions tant que les deux semaines d’incubation ne sont pas passées.

C’est vrai que l’on constate un grand relâchement partout dans le pays, et c’est vrai aussi que le rythme de propagation du virus est reparti légèrement à la hausse. Mais scientifiquement il est trop tôt pour mettre en relation ces deux données. 

"Ils se sentent trop en confiance"

En attendant, les experts recommandent donc l’extrême prudence. Le virologue Christian Drosten, éminent spécialiste des coronavirus, qui conseille Angela Merkel depuis le début de la crise, est inquiet. Selon lui, les Allemands sont sur le point de perdre complètement leur avance sur la maladie.

"Ils se sentent trop en confiance", estime-t-il. Avec seulement 5000 cas pour 3 millions et demi d’habitants à Berlin par exemple, l’épidémie semble lointaine. Beaucoup de Berlinois profitent déjà du printemps dans les parcs. Certaines régions ont même décidé de ne pas tenir compte du calendrier prudent imposé par la chancelière et accélèrent le retour à la normale. Lundi, le port d'un masque devient toutefois obligatoire dans les lieux publics, les commerces et les transports du pays. 

Europe 1
Par Hélène Khol, édité par Laetitia Drevet