5.000 participants sans distanciation sociale : à Barcelone, le concert de "l'espoir"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Une expérience clinique a été organisée au Palais des sports de Barcelone, samedi soir : 5.000 personnes, masquées, ont pu assister à un concert sans respect des distanciations sociales. Les participants seront surveillés durant les deux prochaines semaines avant d'être testées. 

Un concert de rock presque "comme avant", avec du public et sans se tenir à plusieurs mètres de chacun de ses voisins, après un an de restrictions dues à la pandémie de Covid-19 ? Les Français en rêvent, les Espagnols l'expérimentent. L'événement, exceptionnel en Europe, a eu lieu samedi soir au Palais des sports de Barcelone. Et si aucun foyer de contamination n'en découle, il pourrait faire jurisprudence. 

"Personne dans les rues"

Pas moins de 5.000 personnes étaient rassemblées pour cette expérience clinique, visant à démontrer que les concerts sont possibles malgré le coronavirus. Pour assister au spectacle, les participants ont dû se soumettre à un test antigénique le matin du concert, explique La Vanguardia. Une fois dans la salle, le port du masque était obligatoire, mais il n’y avait donc pas de distance de sécurité à respecter.

"Je suis très, très ému. Cela fait un an et demi que nous ne sommes pas montés sur scène", a clamé Santi Balmes, le chanteur de Love of Lesbian, groupe phare de la scène indépendante espagnole, après un premier titre très justement intitulé "Personne dans les rues".

"On peut rouvrir la culture malgré le virus"

Les bars de la salle étaient ouverts. "Cela ressemblait presque à la vie d'avant", s'enthousiasme un autre journal, El Periodico, qui évoque une soirée "émouvante". La directrice du festival parisien We Love Green, qui a assisté au concert, a quant à elle témoigné sur la chaîne TV3, évoquant un "espoir". "Ce protocole montre qu'on peut rouvrir la culture malgré le virus."

Les participants au concert seront surveillés pendant deux semaines, avant d’être de nouveau testés. C’est à ce moment-là qu’on saura si l’expérience a réussi. 

Europe 1
Par Henry de Laguérie, édité par Margaux Lannuzel avec AFP