La tarte tatin aux abricots

  • A
  • A
2:24
Le plat du jour est une chronique de l'émission Europe Matin - 7h-9h
Partagez sur :

Tous les jours pendant l'été, à 6h56 et 8h43, Marion Sauveur vous livre une idée de recette pour égayer vos papilles. Aujourd’hui, la tarte tatin aux abricots.

Chaque jour, on redécouvre chaque jour nos produits du terroir avec Marion Sauveur. Ce lundi, c’est un fruit à la peau orangée, à la chair moelleuse et au goût bien sucré, l’abricot.

Si aujourd’hui, les abricots poussent autour du Bassin Méditerranéen, ça n’a pas toujours été le cas. L’abricotier est originaire de Chine. On en trouvait là-bas, il y a 5.000 ans, à l’état sauvage. Au Moyen-Age, il n’avait pas bonne cote en France où on l'accuse de donner de la fièvre. Il faut attendre le XVIIIe siècle pour que sa culture se développe.

L’abricot doit être cueilli à maturité parce qu’il ne mûrit plus une fois ramassé. 

Sur le marché, l’idéal serait de pouvoir le tâter : l’abricot doit être souple, qu’il y ait même un petit creux quand vous le tâtez. Surtout ne vous fiez pas à sa couleur, elle arrive avant qu’il ne soit mûr. 

Une fois à la maison, consommez-le rapidement.

Comment est-ce qu’on peut le cuisiner ? 

En tarte ! Mais allez, une version tatin. 

L’important pour cette recette, c’est de bien choisir les abricots, pas trop mûrs pour qu’ils ne s’écrasent pas sinon on va se retrouver avec de la purée. 

On commence par réaliser un caramel à sec avec le sucre. On y ajoute le beurre. 

Quand le caramel a bien pris, on rajoute les demi-abricots dans lesquels on plante quelques pointes de romarin et on les laisse caraméliser cinq minutes de chaque côté. 

On récupère les abricots et on les range bien serrés sur le moule à tarte, la partie bombée au fond du moule. Le caramel par-dessus. On recouvre de la pâte feuilletée en rabattant bien les bords de la pâte à l’intérieur du moule et sur la pâte, on parsème quelques brins de romarin. 

Direction le four au moins 20 minutes à 220 degrés, il faut que la pâte soit bien dorée. 

Où peut-on manger une tarte à l’abricot sans cuisiner ? 

À Paris chez Land&Monkeys, une Boulangerie 100% végétale. 

Sans lait, ni crème, ni œufs, ni beurre, la cheffe Chiharu Kaneko réalise une tarte abricot pistache végétale. 

La pâte sucrée est à base d’amande, de lait de soja, de margarine et de farine et une crème de pistache réalisée avec du beurre végétal, du lait de soja, de la poudre d’amande, du sucre glace et de la poudre d’amande. 

Voici les étapes :

Pour la pâte sucrée

1. Travaillez le beurre végétal pour le rendre pommade puis mélanger avec le sucre glace

2. Ajoutez la vanille liquide, le sel, le lait de soja, la farine et la poudre d’amande et mélanger bien sans trop travailler la pâte. 

3. Formez une boule, couvrez là et laissez reposer au frigo pendant au moins deux heures

4. Fleurez votre plan de travail et abaissez la pâte sucrée sur trois millimètres d’épaisseur puis détaillez un disque de la taille de votre moule.

Pour la crème d’amande 

1. Mélangez le beurre végétal en pommade et le sucre glace et la pâte de pistache 

2. Ajoutez la poudre d’amande et la maïzena

3. Incorporez le lait de soja petit à petit

Assemblage

1. Foncez le moule avec la pâte sucrée

2. Garnissez le fond de tarte avec la crème amande pistache

3. Disposez les abricots sur la crème

4. Cuisez au four ventilé à 160°C pendant 40 minutes

5. Nappez les tartes et saupoudrer de pistache hachée