Le tarama

  • A
  • A
5:12
© Europe 1
Papilles de la nation est une chronique de l'émission Historiquement vôtre
Partagez sur :

C’est en Grèce et en Turquie durant l’antiquité qu’est né l’ancêtre de notre tarama. Un préparation à base d’œufs de poissons, comme cela se pratiquait souvent (on mangeait déjà du caviar). Tarama signifie d’ailleurs en grecque : "œufs de poissons salés". Avant les années 80 et l’entrée de la Grèce dans l’UE, le tarama est presque inconnu chez nous (à l’exception des voyageurs). Dans les règles de l’art, il est réalisé à base d’œufs de mulet, mais aujourd’hui on utilise très majoritairement des œufs de cabillaud. Composé d’environ 25% seulement d’œufs de poisson, le tarama industriel est un produit sans intérêt, d’autant qu’il est "coloré" à base de carmin de cochenille, afin lui conférer un teinte rose plus commerciale. Il existe une multitude recettes (à base de mie de pain, de crème fraîche, de lait…).

La recette : 
- Œufs de cabillaud fumés 300 gr
- 100 gr de crème fraîche
- Huile de pépins de raisins 50 gr
- Jus de citron
Récupérer les œufs dans la poche et les égrainer 

Mixer les ingrédients finement et ajouter un trait de jus de citron