Le gratin dauphinois

  • A
  • A
4:56
La France avec une fourchette est une chronique de l'émission Le club de l'été
Partagez sur :

Également appelé pommes de terre à la dauphinoise, ce gratin nous vient du sud-est de la France, dans le Dauphiné (Isère, Drôme, Hautes Alpes et une partie du Rhône). Le plat apparaît entre le 16e et le 17e siècle, au moment où la pomme de terre fait son apparition. Le 7 juin 1788, la révolution gronde et la ville de Grenoble est sous la pression des insurgés (la journée des tuiles est l’un des coups d’envoi de la révolution). Le Duc de Clermont-Tonnerre qui a évité un bain de sang va jouer un rôle majeur. C’est lors d’un repas qu’il donne à ses officiers, à Gap, en juillet de la même année qu’est faite mention, pour la première fois du gratin dauphinois. Un plat qui va se répandre dans les auberges de la région puis arriver à Paris. En 1930, on trouve un restaurant baptisé le Gratin Dauphinois à Paris.

La recette :
- 1,2 kg de pommes de terre
- ½ litre de lait entier
- ½ litre de crème liquide
- 1 gousse d’ail
- 1 morceau de beurre
- Sel / poivre

 

 

1. Éplucher et laver les pommes de terre

2. Les couper en tranches de 3 mm d’épaisseur (conserver l’amidon)

3. Faire bouillir le lait et la crème, ajouter sel et poivre

4. Frotter un plat à gratin avec la gousse d’ail et un morceau de beurre

5. Disposer les rondelles de pommes de terre et verser la mélange lait-crème

6. Cuire à 160° durant 1 heure

7. Laisser reposer dans un four tiède 30 min