Le gaspacho

  • A
  • A
4:27
© Europe 1
Papilles de la nation est une chronique de l'émission Historiquement vôtre
Partagez sur :

Cette soupe froide nous vient d’Espagne et probablement d’Andalousie. Il s’agit d’un plat de pauvres. Son origine remonte au Moyen-âge. Il n’y a alors évidemment pas de mixeur. On imbibe d’eau du vieux pain et on réduit de l’ail en purée au mortier. On y ajoute de l’huile d’olive et du vinaigre de Xérès. Les recettes varient selon les village et les régions mais ce plat n’est pas digne des "gens biens". La tomate arrive dans le courant du 16e siècle. Eugénie, épouse de Napoléon III (et originaire du sud de l’Espagne) en était très friande. Elle l’aurait diffusée dans tout le pays puis en France. Ce plat ne voyagera que tardivement, à partir des années 1930. Pour construire un bon gaspacho, il faut trouver l’équilibre : rondeur de la tomate, végétal du concombre, acidité du vinaigre et piquant des oignons.

 

La recette du gaspacho hivernal de carottes et lait de coco :

Ingrédients

  • 400 g de carottes cuites à l’eau
  • 100 ml d’eau de cuisson
  • 400 ml de lait de coco
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cuillères à café de curry
  • 2 cuillères à soupe de coriandre ciselée
  • 2 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1/2 jus de citron
  • Sel / poivre

 

Préparation

1. Mixer le tout dans le bol d’un blender

2. Mettre au moins une heure au réfrigérateur

3. Décorer avec la coriandre ciselée