Le far breton, ou "farz forn"

  • A
  • A
3:21
© Europe 1
Papilles de la nation est une chronique de l'émission Historiquement vôtre
Partagez sur :

Cette spécialité voit le jour au 18e siècle, il s'agit au départ d'une sorte de bouillie de farine de sarrasin, suite dans un sac (façon kig a farz) et qui se mangeait en accompagnement de la viande. La recette va évoluer au fil des ans et s'embourgeoiser, avec des œufs et du beurre. Il devient alors un plat de fête qui va glisser dans l'univers des desserts, on ajoute des fruits secs et des pruneaux. On doit l'ajout des pruneaux (prunes de la variété Ente séchées) aux marins qui trouvaient en ce fruit un intérêt notionnel fort.

 

La recette :

  • 4 œufs
  • 100g de sucre
  • 250g de farine
  • 1 litre de lait
  • 100g de beurre demi-sel
  • 100g de pruneaux
  • 1 trait de Rhum

 

  1. Mélanger les œufs et le sucre
  2. Ajouter la farine puis le lait, le beurre fondu et le Rhum
  3. Beurrer le plat et y poser les pruneaux
  4. Verser l'appareil
  5. Enfourner à 150° durant 1 heure