La sole meunière

  • A
  • A
4:24
© Europe 1
Papilles de la nation est une chronique de l'émission Historiquement vôtre
Partagez sur :

Intéressons-nous d’abord à l’étymologie du mot "meunière" : il fait référence au meunier, c’est à dire à celui qui produit la farine. Et de la farine, il en faut pour réaliser une cuisson meunière. La légende raconte qu’une femme transforma, à Royat, non loin de Clermont, un ancien moulin en restaurant. Elle se faisait appeler la "belle meunière" et aurait crée ce plat pour son amant, un général du nom de Boulanger. Mais la véritable origine du plat est probablement normande. Louis XIV en raffolait. C’est aujourd’hui un grand classique des bistrots chics et un plat devenu, hélas, très cher.

Recette :
Ingrédients pour 4 personnes : 
- 4 soles vidées dont on a enlevé la peau brune
- Farine
- Beurre
- Citron
- Ciboulette
Éponger et fariner la sole des deux côtés, saler

Faire chauffer une belle quantité de beurre, lorsqu’il est bien mousseux, y poser la sole et la cuire 4/5 minutes par face en l’arrosant

Lever les filets, arroser de jus de citron et couper un peu de ciboulette.