6:14
  • Copié

Les premiers à s’intéresser à la pêche à la morue ne sont pas les Portugais, mais les Vikings. Pour cause, il s’agit un poisson que l’on trouve dans les mers froides du Nord, mais très peu au large du Portugal.

La morue arrive au Portugal au 14e siècle, grâce à des traités d’échange commerciaux avec les Anglais. Les pêcheurs portugais pêchent alors la morue le long des côtes anglaises. Ces navigateurs-explorateurs nés découvrent au 15e siècle Terre-Neuve, une zone parfaite pour pêcher la morue. Nommée « l’amie fidèle » au Portugal, la morue est en fait un cabillaud séché et salé.

Mal organisée, la flotte portugaise est loin de pourvoir à la demande et le pays devient de plus en dépendant aux exportations. Dès les années 1930, sous l’impulsion de Salazar, le pays orgtanise une flotte qui se rend dans les eaux de Terre-Neuve et au Groenland, pour pêcher la morue, qui est salée sur le bateau, puis séchée lorsqu’elle est déchargée. Avec la chute de la dictature en 1974, la flotte portugaise arrête ses expéditions de pêche. La morue est désormais achetée aux Norvégiens. Il existe, dit-on, 1001 facons de la préparer.

Le célèbre plat de bacalhau à bras aurait été créé par un tavernier d’un quartier de Lisbonne, le Bairro Alto. Il aurait eu l’idée de mélanger de la morue, des frites et des œufs.

La recette du bacalhau à brás (pour 4 personnes) :

Ingrédients :
- 500 gr de morue dessalée
- 700 gr de pommes de terre
- 2 oignons
- 6 oeufs
- Persil
- Huile d’olive
- Sel / poivre
1. Couper les pommes de terre en fines frites et les frite à huile

2. Tailler les oignons en lamelles et les faire revenir dans de l’huile d’olives

3. Ajouter la morue émiettée et laisser cuire quelques minutes

4. Ajouter les frites

5. Battre les œufs avec le persil et ajouter au reste

6. Laisser cuire et servir bien chaud