Coronavirus : en Bretagne, le bilan touristique est "plutôt satisfaisant"

  • A
  • A
En Bretagne, les touristes ont été au rendez-vous durant le mois de juillet. 2:37
En Bretagne, les touristes ont été au rendez-vous durant le mois de juillet. © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
Invité dimanche d'Europe 1, Loïg Chesnais-Girard, président PS de la région Bretagne, est revenu sur le déroulé de la saison touristique, perturbée par l'épidémie de coronavirus. Si les chiffres restent fragiles, l'élu note "un bon retour du public à partir des vacances scolaires". 
INTERVIEW

Alors que le coronavirus continue de circuler sur le territoire, l'épidémie a fortement impacté le secteur touristique. Dans les colonnes du Journal du dimanche, le secrétaire d'Etat au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, chiffre ainsi à au moins 30 à 40 milliards d'euros "l'impact immédiat" de la crise sanitaire sur le secteur touristique français. Mais le membre du gouvernement salue aussi "un mois de juillet encourageant", et note que "les Français participent massivement à la relance du secteur en privilégiant la France". Invité dimanche d'Europe 1, Loïg Chesnais-Girard, président PS de la région Bretagne, confirme que dans sa région, le premier bilan de la saison estivale est "plutôt satisfaisant". C'est "une bonne surprise", confie-t-il. 

Jusqu'à présent, l'été s'est "plutôt bien passé", note le socialiste, indiquant que dans sa région, "77% des professionnels sont satisfaits". "Il y a eu un bon retour du public à partir des vacances scolaires, notamment les limitrophes de la Bretagne et puis les Français", explique encore Loïg Chesnais-Girard. Toutefois, précise-t-il, il y a eu "une chute de nos compatriotes européens". 

Globalement, assure l'invité d'Europe 1, "les nuitées se tiennent et les visites sont là, notamment dans les espaces naturels, les activités de plein air". Or, rappelle-t-il, "tout le monde s'attendait à un été noir". "On a eu un printemps blanc, et on a un été plutôt positif", ajoute Loïg Chesnais-Girard. 

"Nous sommes subordonnés à des commandes courtes"

Toutefois, cette relative bonne forme du secteur touristique doit être relativisée, reconnaît le président de la région Bretagne. "Pour l'instant, c'est bien, mais nous voyons que nous sommes subordonnés à des commandes courtes, à des choix des touristes qui se font quasiment au jour le jour", explique-t-il. "Et donc, quand il y a quelques remontées de Covid comme la semaine dernière, tout de suite les chiffres baissent". 

Aussi, Loïg Chesnais-Girard appelle à "rester prudent, dans un respect des autres, des gestes barrières, pour faire en sorte que la tendance se confirme, et que le mois d’août continue de voir des touristes arriver en Bretagne".

 

Europe 1
Par Antoine Terrel