Yannick Jadot

Tête de liste Europe Écologie-Les Verts aux élections européennes de 2019 en France, Yannick Jadot est eurodéputé depuis 2009 et siège au Parlement européen de Strasbourg. Partisan d'une ligne moins encline à ancrer le parti écologiste à gauche, favorable à la libre entreprise et l'économie de marché, cet ancien de Greenpeace est aujourd'hui l'une des principales figures de l'opposition à Emmanuel Macron, avec Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

Greenpeace avant l'aventure Europe Écologie

Né dans l'Aisne en 1967, Yannick Jadot est le fils d'un couple d'enseignants de gauche. Après des études d'économie à l'Université Dauphine, à Paris, au milieu des années 1980, il travaille au Burkina Faso et au Bangladesh. Il intègre ensuite l'ONG Solagral, spécialisée dans le suivi des politiques de développement dans les pays pauvres. Son engagement contre la mondialisation libérale se poursuit chez Greenpeace, où il est directeur des campagnes de 2002 à 2008.

Engagé très jeune en politique, Yannick Jadot prend sa carte chez Les Verts en 1999 et participe à la campagne des élections européennes aux côtés de Daniel Cohn-Bendit, puis à celle de l'élection présidentielle de 2002 en faveur de Noël Mamère. Il quitte Greenpeace pour la nouvelle formation Europe Écologie en 2008, avant les élections européennes qui sont un succès pour le rassemblement des écologistes en 2009 (16,28%, juste derrière le Parti socialiste). Au Parlement européen, il est notamment vice-président de la commission du commerce international.

Ralliement à Hamon et préparation de 2022

Réélu eurodéputé en 2014, cet opposant au traité de libre-échange transatlantique (Tafta) remporte face à Michèle Rivasi la primaire écologiste de 2016 en vue de l'élection présidentielle de 2017. Candidat EELV pour ce scrutin, il négocie son retrait en faveur de Benoît Hamon, vainqueur de la primaire de la gauche face à Manuel Valls, mais la candidature du socialiste ne recueille que 6,36% au premier tour, loin derrière Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon.

Mais comme en 2009, les écologistes réalisent un bon score aux élections européennes de 2019, puis s'emparent de plusieurs grandes villes aux élections municipales de 2020 (Lyon, Bordeaux, Strasbourg, etc.). Après cette percée verte, Yannick Jadot affirme qu'il "se prépare" à l'élection présidentielle de 2022 et se positionne comme un leader de l'opposition à Emmanuel Macron, qui l'avait traité de "commentateur".

Partagez sur :
Les derniers articles