Untitled Goose Game : un jeu de l'oie machiavélique

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Et si vous incarniez une oie diabolique dont le seul but est de tourmenter un village ? C'est de ce concept pour le moins surprenant qu'est né "Untitled Goose Game", carton surprise du monde du jeu vidéo.
TEST

Les jeux vidéo, c’est comme le cinéma ou les livres. Il y a les grosses sorties, celles dont on sait à l’avance qu’elles vont cartonner, comme FIFA ou Mario Kart. Et puis, de temps en temps, une pépite vient bousculer l’ordre établi. Personne n’aurait pu deviner que le héros de jeux vidéo le plus mémorable de 2019 serait… une oie ! Untitled Goose Game, littéralement "Le jeu de l’oie sans titre", s'est installé dans le top des ventes des jeux dématérialisés depuis sa sortie le 20 septembre.

Sans foi ni l'oie

Avec Untitled Goose Game, le petit studio indépendant australien House House vient de braquer l’industrie du jeu vidéo, et sans arme, ni haine, ni violence. Enfin… sans arme oui, mais avec pas mal de haine et un peu de violence. En effet, on y incarne une oie dont le but est de semer le chaos dans un paisible village. Pour mener à bien votre mission diabolique, vous pouvez cancarder, battre des ailes pour attirer l’attention des habitants et faire peur aux enfants ; vous pouvez courir, vous baisser et surtout attraper des objets avec votre bec.

Certains habitants risquent d'être passablement irrités par votre plan diabolique.

Le jeu est très simple à prendre en main et en deux minutes, vous voilà prêt à terroriser le village. Vous débutez dans un potager avec une liste de tâches à accomplir pour pourrir un maximum la vie du pauvre jardinier. Certaines sont assez claires, par exemple, lui voler ses clés accrochées à sa ceinture. D’autres demandent plus de réflexion, comme faire en sorte qu’il s’arrose lui-même ou qu'il mette son chapeau de soleil à la place de sa casquette. Il va donc falloir faire preuve de jugeote… et de vice.

Une oie aussi forte que Zelda

Une fois que vous aurez suffisamment martyrisé le jardinier, vous accédez au deuxième tableau. Il y en cinq en tout, avec des tâches de plus en plus subtiles. On n'en dira pas plus pour vous réserver le plaisir de la surprise mais sachez qu'il faudra vous creuser les méninges pour faire tourner en bourriques hommes, femmes et enfants du village, et ainsi venir à bout d'Untitled Goose Game.

Avec cette recette simple, à la fois réaliste - qui n’a jamais eu maille à partir avec une oie ? - et un tantinet absurde, Untitled Goose Game a réussi à truster le top des ventes de jeux vidéo dans de nombreux pays. En France, il a été deuxième des ventes dématérialisées sur Nintendo Switch pendant plusieurs jours, derrière un mastodonte : Zelda : The Link's Awakening. Un succès mérité tant on prend plaisir à incarner le diabolique palmipède. Surtout, Untitled Goose Game est un jeu surprenant, original, drôle… Un jeu auquel on n’a pas le sentiment d’avoir déjà joué.

Et puis, c’est un jeu minimaliste. Les graphismes sont sommaires mais très agréables, il n’y a pas de monde immense, simplement quelques ruelles à parcourir, pas non plus de missions secondaires à foison… Untitled Goose Game est un jeu clair, sans détours. Résultat, on en vient à bout en moins de 10 heures. Et c'est un bol d'air frais. L'inflation de la durée des jeux vidéo oblige parfois à passer 40, 50 ou même 100 heures sur un "gros jeu". Tout le monde n'a pas le temps. Alors un jeu court et bien fait, forcément, 

*Untitled Goose Game est disponible sur la Nintendo Switch et sur PC à 19,90 euros.

Notre avis : 

Si vous avez une Nintendo Switch ou que vous jouez sur PC, ne passez pas à côté d'Untitled Goose Game. Franchement rafraîchissant, le concept original ce jeu indépendant vaut largement son prix déjà peu élevé. Aussi agréable que retors en solo, il fait également un excellent "jeu de soirée", pour se creuser les méninges entre amis ou en famille.