Rugby : Jacques Brunel procède à une revue d'effectif et confirme Guirado comme capitaine

  • A
  • A
Guilhem Guirado crédit : DAMIEN MEYER / AFP - 1280
Guilhem Guirado a été confirmé à la tête de l'équipe de France de rugby jusqu'à la prochaine Coupe du monde. © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Après les deux défaites du XV de France dans le Tournoi des Six nations, le sélectionneur a fait plusieurs changements à la fois pour remplacer des blessés et pour changer de stratégie dans l'optique du match contre l'Italie. Il a également confirmé Guilhem Guirado dans son poste de capitaine.

Six changements dans l'équipe de départ, dont quatre sur choix sportif : le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel a décidé jeudi de procéder à une revue d'effectif pour affronter l'Italie samedi en clôture du Tournoi des Six nations, et a confirmé Guilhem Guirado dans ses fonctions de capitaine.

Un XV de France en difficultés. L'Italie sera un rendez-vous crucial pour les Bleus qui ne comptent qu'une seule victoire (face à l'Ecosse) et viennent de prendre une leçon de rugby par l'Irlande à Dublin, dimanche (26-14). Mais sa préparation a été perturbée par les informations publiées par L'Équipe mercredi soir, selon lesquelles Brunel et le vice-président de la Fédération Serge Simon ont voulu retirer le capitanat à Guilhem Guirado après la débâcle en Angleterre le 10 février (44-8).

 

Une remise en cause de Guirado ? Brunel les a implicitement confirmées jeudi, et confirmé Guirado comme capitaine jusqu'à la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre) : "Je voudrais faire une petite mise au point concernant Guilhem Guirado et ma relation avec lui. Je le connais depuis 12 ans, nous avons une relation d'estime et de confiance. Nous sommes assez ouverts pour parler de tout. Après l'Angleterre, on a parlé de remise en cause du staff, de remise en cause du jeu, des relations avec les entraîneurs et du capitanat."

"Guilhem avait été renforcé dans son capitanat et sera capitaine jusqu'à la fin de la Coupe du monde, pour moi ce sujet là est clos. Tout ce qui peut sortir là ne peut que nuire au rugby français, ce sujet là ne peut que nuire. Je ne veux plus parler de cela", a ajouté le sélectionneur.

Lauret et Poirot remplacés par Alldritt  et Falgoux. Pour ce qui est de la composition de son XV pour aller affronter l'Italie, Brunel a remplacé le troisième ligne Wenceslas Lauret et le pilier gauche Jefferson Poirot, blessés à un genou en Irlande, par Grégory Alldritt (21 ans, 4 sélections) et Etienne Falgoux (26 ans, 2 sélections). Ce dernier a été préféré à Dany Priso, habituelle doublure de Poirot mais tout juste de retour de blessure, rappelé lundi après le forfait du Bordelais. Alldritt comme Falgoux, qui ont fait leurs débuts internationaux dans ce Tournoi, honoreront leur première titularisation.

Quatre changements stratégiques. Les quatre autres changements opérés par le sélectionneur pour affronter son ancienne équipe répondent en revanche à des critères purement sportifs. Après avoir reconduit les mêmes vingt-trois, une première depuis son arrivée fin 2017, entre les rencontres contre l'Ecosse (2è-10) et celles en Irlande, Brunel a donc changé son fusil d'épaule. Il a notamment choisi de relancer deux "anciens", Maxime Médard (32 ans, 55 sélections) à l'arrière et Wesley Fofana (31 ans, 46 sélections) au centre. Au passage, avec le duo Fofana-Mathieu Bastareaud, Brunel alignera une quatrième paire de centres en cinq rencontres dans ce Tournoi.

Devant, le sélectionneur a effectué deux changements sur choix sportif, avec les titularisations de Paul Willemse en deuxième ligne et de Yacouba Camara un cran plus bas. Brunel a également relancé l'ouvreur Camille Lopez, évincé après la débâcle à Twickenham, où il était titulaire, et qui retrouve une place sur le banc.

 

Le XV de départ : Médard - Penaud, Bastareaud, Fofana, Huget - (o) Ntamack, (m) A. Dupont - Y. Camara, Picamoles, Alldritt - Willemse, Lambey - Bamba, Guirado (cap), Falgoux
Remplaçants : Chat, Priso, Aldegheri, Gabrillagues, Iturria, Serin, Lopez, Ramos