PSG : le kiné rassuré par le travail des joueurs, selon Isabela Pagliari

, modifié à
  • A
  • A
La Ligue 1 a beau être à l'arrêt, les joueurs, et notamment les Brésiliens, continuent de s'entretenir 3:50
La Ligue 1 a beau être à l'arrêt, les joueurs, et notamment les Brésiliens, continuent de s'entretenir © AFP
Partagez sur :
Samedi, dans "Europe 1 Sports", notre consultante spécialiste du football brésilien Isabela Pagliari est revenue sur l'actualité du football auriverde et notamment sur celle du Paris Saint-Germain. Elle s’est entretenue avec le préparateur physique du club, Bruno Mazziotti.

L’effectif du Paris Saint-Germain a beau être éclaté aux quatre coins du globe, pas question de ne pas poursuivre une préparation physique digne de ce nom. Alors que Neymar s’entretient dans sa villa  de Mangaratiba avec assiduité, "il s'entraîne à la même fréquence qu'au club, même peut-être plus dur pour compenser le manque des matches", relate Isabela Pagliari sur Europe 1. 

Quant aux autres joueurs, ils sont aussi particulièrement suivis par le préparateur physique du club Bruno Mazziotti. "En ce moment, il n’a pas encore de date précise de la reprise, mais il m’a confié qu’il n’y a pas de chance de reprendre si tu n’as pas de date pour rejouer des matches", détaille notre consultante football brésilien. "Il essaye d’envoyer du matériel spécifique pour chacun. Il donne aussi des entraînements particuliers pour tout le monde."

Ne pas jouer, un avantage en vue de la Ligue des champions ?

Le physiothérapeute "chouchou" des joueurs brésiliens (il était membre de la Seleçao pendant le Mondial 2018 et a eu sous ses ordres Marquinhos et Thiago Silva) doit, lui aussi, gérer cette période si particulière. "En ce moment, pour ne pas trop stresser les joueurs, il faut faire soft mais avec beaucoup d’attention. Comme c’est une première dans l’histoire du foot, deux mois sans entraînement, Je ne sais pas comment les joueurs vont arriver, de combien de temps ils auront besoin pour rejouer au plus haut niveau. En ce moment, c’est important que les joueurs dorment beaucoup pour être bien dans leur tête."

Alors que le football a repris en Allemagne, qu’on s’interroge en Italie, en Espagne ou encore en Angleterre, Isabela Pagliari a demandé à Bruno Mazziotti si cette interruption peut être bénéfique pour le Paris Saint-Germain, notamment en vue de la Ligue des champions, dont la reprise est prévue en août prochain. "Il y a peut-être un contexte qui peut avantager le PSG car les autres équipes vont jouer tous les trois jours", avant le "physio" parisien. "Peut-être que Paris va s’entraîner dans cette période et sera plus frais que les autres équipes." Réponse… dans trois mois.

Europe 1
Par Julien Froment