Pourquoi le foot français peut se réjouir de la qualification de l'OM en finale de la Ligue Europa

, modifié à
  • A
  • A
Grâce à la qualification de l'OM en finale de Ligue Europa jeudi, trois clubs français sont d'ores et déjà assurés de disputer les poules de la Ligue des champions.
Grâce à la qualification de l'OM en finale de Ligue Europa jeudi, trois clubs français sont d'ores et déjà assurés de disputer les poules de la Ligue des champions. © VLADIMIR SIMICEK / AFP
Partagez sur :
Les Phocéens ont composté jeudi soir leur ticket pour la finale de la Ligue Europa, au bout du suspense. Un exploit salué par les acteurs du foot français. Et pour cause.

Quatorze ans après, l'OM retrouvera donc les sommets européens. Sa qualification pour la finale de la Ligue Europa, acquise jeudi soir aux dépens des Autrichiens du RB Salzbourg (2-0, 1-2 a.p.), a évidemment rempli de joie le cœur des supporters marseillais. Mais tout le football français peut avoir le sourire. Même Jean-Michel Aulas.

La Ligue 1 se réjouit

Dès le coup de sifflet final, les félicitations du milieu n'ont d'ailleurs pas tardé à fuser, sur les réseaux sociaux. "Bravo à l'OM qui porte haut les couleurs du foot français", a notamment salué la Ligue sur Twitter, au même titre que les autres clubs du championnat de France.

Sur La chaîne L'Équipe, le président de l'Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, a même mis de côté ses bisbilles avec son homologue marseillais, Jacques-Henri Eyraud, pour adresser un message de félicitations aux Marseillais. "C’est une qualification qui a été disputée, difficile, mais je pense qu’il faut retenir cette formidable envie de gagner, même s’il y a eu des moments favorables", a glissé "JMA", avant d'évoquer les conséquences concrètes de cette qualification, qui garantit d'ores et déjà la présence de trois clubs, voire quatre, en Ligue des champions la saison prochaine.

Trois ou quatre clubs en Ligue des champions

Peu importe le résultat contre l'Atlético de Madrid, le 16 mai prochain, la Ligue 1 est d'ores et déjà assurée d'envoyer au moins trois clubs en phase de groupes de la C1. Car les Espagnols, deuxièmes de Liga à trois journées de la fin, ont déjà assuré leur qualification pour la reine des compétitions grâce à leur parcours en championnat. S'ils venaient à l'emporter au Groupama Stadium de Lyon, une place se libérerait alors pour le pays classé cinquième à l’indice UEFA, en l’occurrence la France. Pour y goûter, l'OM devra dans ce cas finir dans les trois premiers de Ligue 1.

Si les Phocéens venaient à décrocher une deuxième victoire continentale après celle de 1993, ils seraient même têtes de série au tirage au sort. Et ce même en cas de quatrième place en championnat, leur rang actuel, à un point de Monaco (3e) et deux de Lyon (2e).

Dans ce dernier cas de figure, la France aurait alors quatre équipes qualifiées pour la Ligue des champions, ce qui serait une grande première. Le troisième de Ligue 1 devrait toutefois en passer par un tour de qualification, puis par un barrage aller-retour. Quoi qu'il arrive, six clubs français auront la chance de disputer les joutes européennes (3 en Ligue des champions + 3 en Ligue Europa ou 4 en Ligue des champions + 2 en Ligue Europa). 

Cette saison, l'OM est par ailleurs l'équipe à avoir apporté le plus de points à la France au coefficient UEFA (20, contre 19 pour le PSG et 14 pour l'OL), qui détermine justement le nombre de qualifiés pour les compétitions européennes.

Une vitrine splendide

Si la Ligue Europa reste la "petite sœur" de la Ligue des champions, l'Olympique de Marseille est tout de même parvenu à redonner un peu de lustre à la France, dans le sillage du Paris Saint-Germain, de la performance de l'AS Monaco l'an passé en Europe, voire de celle de l'Olympique lyonnais, demi-finaliste de Ligue Europa. Outre les fans de l'OM, toujours enflammés, beaucoup de Français ont vibré pour les performances des joueurs de Rudi Garcia, la folie des scenarii aidant. "C’est grâce à ce qu’ils montrent sur le terrain. Je pense qu’il y a beaucoup de supporters en France qui se reconnaissent dans cette équipe de par son caractère et sa générosité", n'a pas manqué de souligné l'ancien technicien de la Roma, avant même cette demi-finale retour. "L’Olympique de Marseille, c’est un petit peu une équipe de France bis", observait pour sa part l'international français Adil Rami.

Cette ferveur, cette envie, mais aussi et surtout ces résultats, pourraient enfin permettre à Marseille d'attirer de nouveaux joueurs, et d'ainsi élever le niveau global du championnat. L'argent récolté lors de la compétition pourrait d'ailleurs aider pour le recrutement : la finale garantit déjà à l'OM un gain de 7,06 millions d'euros. Une victoire ferait monter ce total à 10,06 millions. De quoi mettre un peu de beurre dans les épinards. De quoi, aussi, donner des idées aux autres clubs français, qui ont souvent pris ces dernières années l'habitude de ne pas la jouer à fond. L'OM l'a montré : oui, la France a un coup à jouer en Europe.

 

BONUS : Guingamp espère bien en profiter

Parmi tous les clubs à saluer la performance olympienne, Guingamp s'est empressé de rappeler aux Marseillais qu'ils les affronteraient quatre jours avant leur finale de Ligue Europa, lors de l'avant-dernière journée de Ligue 1. "Faudra penser à faire tourner", a ainsi lancé, non sans malice, l'ailier breton Nicolas Benezet.