Ligue Europa : pourquoi le troisième de L1 soutiendra Chelsea en finale

  • A
  • A
La troisième de Ligue 1 supportera Chelsea, en finale de Ligue Europa, face à Arsenal.
La troisième de Ligue 1 supportera Chelsea, en finale de Ligue Europa, face à Arsenal. © GLYN KIRK / AFP
Partagez sur :
La finale de la Ligue Europa, qui opposera Chelsea à Arsenal le 29 mai prochain, pourrait avoir des conséquences directes sur l'avenir européen du troisième du championnat de France.

Le troisième de Ligue 1 passera-t-il son mois d'août sur les pelouses européennes ? Pour le savoir, il faudra patienter jusqu'au 29 mai prochain, date de la finale de la Ligue Europa entre Chelsea et Arsenal, programmée quatre jours après l'ultime journée de Ligue 1. Une victoire de Chelsea pourrait en effet permettre à la France de bénéficier de trois places directement qualificatives pour la Ligue des Champions, au lieu de deux. Explications.

La France derrière Chelsea

En France, les deux premiers du championnat sont directement qualifiés pour la phase de groupes de Ligue des Champions, tandis que le troisième doit passer par deux tours préliminaires, ce qui complique sa qualification. Mais la règle stipule que si le vainqueur de la Ligue Europa est déjà qualifié pour la C1 via son championnat, alors le troisième de Ligue 1 file directement en phase de groupes. Et cette règle pourrait être de nouveau effective cette saison.

En effet, les Blues de Chelsea, qui se sont qualifiés en finale aux tirs au but aux dépens de l'Eintracht Francfort, ont déjà acquis leur qualification pour la C1, grâce à leur troisième place en Premier League. Une victoire des coéquipiers d'Olivier Giroud en finale offrirait donc la qualification directe en Ligue des Champions au troisième de L1.

De son côté, Arsenal ne peut pas en dire autant. Les Gunners pointent à la cinquième place du championnat anglais, à trois points de Tottenham, dernier qualifié pour la C1, et il est peu probable que les hommes d'Unai Emery rattrapent leurs voisins, à l'issue de la dernière journée prévue dimanche. En cas de victoire des Gunners en C3, le troisième du championnat français devrait donc batailler au mois d'août pour intégrer la plus prestigieuse des compétitions européennes.

La saison dernière, l'OL en avait déjà profité

Et pour connaître le club qui enfilera son écharpe de Chelsea le 29 mai, il faut se rendre en Rhône-Alpes. L'Olympique lyonnais (3e, 63 points) et l'AS Saint-Étienne (4e, 62 points) se disputent actuellement la dernière marche du podium, et peuvent tous deux espérer rejoindre le PSG (1er, 85 points) et très probablement Lille (2e, 69 points) en Ligue des Champions. La saison dernière, l'OL avait déjà profité de cette règle négociée par la France auprès de l'UEFA en 2016.

Les Lyonnais avaient en effet fini troisièmes du championnat, mais la victoire de l'Atlético Madrid en finale de la C3 (3-0 contre Marseille) leur avait permis d'intégrer directement la C1, les Colchoneros ayant terminé à la deuxième place de Liga cette saison là. Avant d'espérer pareil scénario, les hommes de Bruno Genesio, en déplacement à Marseille dimanche, tâcheront de conserver leur place sur le podium, juste devant leurs voisins stéphanois.

Europe 1
Par Idèr Nabili