Ligue des champions - PSG-Manchester United : la qualification est-elle déjà pliée ?

  • A
  • A
Partagez sur :
Le PSG, vainqueur 2 à 0 à l’aller, affronte un Manchester décimé par les blessures, mercredi soir en huitième de finale retour au Parc des Princes. Une élimination semble improbable.

Oui, dans le football, "tout peut arriver". Le poncif, usé à longueur de conférences de presse, est encore de rigueur avant le huitième de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et Manchester United, mercredi soir au Parc des Princes (21h). Mais à moins d’un cataclysme, la qualification pour les quarts de finale tend les bras aux Parisiens. Vainqueurs 2 à 0 à Old Trafford au match aller, les champions de France semblent à l’abri d’un retournement de situation (promis, on ne parlera pas de la "remontada" contre le Barça en 2016-2017). D’autant que les Mancuniens, dans l’obligation de réaliser l’exploit, se présentent à Paris décimés par les blessures. Alors, que peut-il arriver au PSG face aux "Red Devils" ?

>> Le huitième de finale retour PSG-Manchester United est à suivre en direct sur Europe 1 et Europe1.fr à partir de 21h

Le PSG et Mbappé en forme. A Paris, tous les feux sont au vert. Le PSG surfe sur une impressionnante série de huit victoires d’affilée, malgré les blessures de Neymar et d’Edinson Cavani. Sans les stars brésilienne et uruguayenne, Kylian Mbappé a parfaitement assumé le rôle de leader d’attaque, avec 7 buts en 8 matches, dont un à l’aller à Manchester et un doublé décisif le week-end dernier à Caen en Ligue 1 (2-1). Ses coéquipiers, à l’image de Julian Draxler et d’Angel Di Maria, ont également parfaitement pris le relais. Cerise sur le gâteau : l’entraîneur Thomas Tuchel pourra compter sur un groupe au complet contre Manchester et devrait aligner une équipe proche de celle alignée avec succès à l’aller.

"Bien sûr, je pense que nous avons fait un grand pas (vers la qualification)", a estimé Daniel Alves, interrogé par l’AFP. "Nous devons répéter l'excellent travail que nous avons accompli à l'aller. Ne pas jouer avec ce résultat, mais faire un résultat : c'est la seule façon pour nous d'atteindre au final notre objectif", a poursuivi le Brésilien. Pas question donc, pour les Parisiens, de laisser échapper la qualification pour les quarts de finale une troisième fois de suite, après les éliminations en huitièmes de finale contre le Barça il y a deux ans et le Real Madrid l’an passé. "Mais nous ne pouvons pas être trop confiants, nous savons que dans le football tout peut arriver (sic)", prévient Daniel Alves.

United décimé et considérablement rajeuni. Si "tout peut arriver", une élimination mercredi soir serait une catastrophe industrielle pour le PSG. Certes, Manchester United reste sur une incroyable série de 13 victoires (dont une 3 à 2 le week-end dernier contre Southampton) et deux matches nul en Premier League depuis l’arrivée d’Ole Gunnar Solskjaer au poste d’entraîneur, et pointe désormais à la quatrième place. Mais les "Red Devils" sont confrontés à une avalanche de blessures : Matic, Herrera, Mata, Lingard, Jones, Darmian, Valencia, Martial, Sanchez ainsi que Pogba, expulsé à l’aller, soit… cinq des onze titulaires à l’aller ! Pour le match retour, Solskjaer a ainsi dû faire appel à huit joueurs du centre de formation. Le milieu de terrain sera entièrement recomposé avec les jeunes McTominay (22 ans) et Pereira (23 ans), formés au club, ainsi que Dalot (19 ans) et Fred (25 ans), quatre joueurs habituellement remplaçants.

"Ça ne va pas être facile. On doit y aller, gagner le match et marquer des buts. J’ai confiance en nous, nous pouvons gagner ce match", veut croire le défenseur Ashley Young, interrogé lundi par la presse britannique. Mais pour se qualifier, les Mancuniens devront s’imposer par au moins deux buts d’écart au Parc des Princes. Une performance qu’aucune équipe n’a réalisée en Ligue des champions depuis… le FC Barcelone de Messi, Suarez et Neymar en quart de finale aller (1-3), en 2014-2015.