Fusillades aux États-Unis : l'ancien Nantais Alejandro Bedoya célèbre son but en interpellant le Congrès sur les armes à feu

, modifié à
  • A
  • A
Alejandro Bedoya a pris position en faveur d'une meilleure régulation des armes à feu aux États-Unis, dimanche, au bord du terrain.
Alejandro Bedoya a pris position en faveur d'une meilleure régulation des armes à feu aux États-Unis, dimanche, au bord du terrain. © Capture d'écran Twitter
Partagez sur :
Après avoir marqué pour son équipe, le capitaine du Philadelphia Union et ancien joueur de Nantes Alejandro Bedoya a interpellé le Congrès, au lendemain des deux tueries de masse à El Paso et Dayton.

Le footballeur du Philadelphia Union et ancien joueur de Nantes Alejandro Bedoya a profité de son but, dimanche soir, pour s'adresser au Congrès américain au lendemain des deux tueries de masse à El Paso et Dayton, qui ont fait 30 morts selon un nouveau bilan. "Congress, do something now. End gun violence, let's go ! ("Le Congrès, agissez maintenant. Mettez fin à la violence liée aux armes à feu, allons-y !", a lancé l'ancien joueur de Nantes, 32 ans, dans un micro du bord du terrain.

"Voir que ça [les tueries de masse, NDLR] arrivent toujours, c'est absurde, je ne vais pas m'asseoir, regarder ça arriver, et ne rien dire", a développé l'ailier après la rencontre de Major League Soccer, remportée par son équipe 5-1. "Avant d'être un athlète et un joueur de football, je suis d'abord un être humain. J'ai des enfants, je ne suis pas le seul à ressentir cela. Quelque chose doit être fait, on est devenus presque insensibles à ça, c'est un problème majeur."

Vers davantage de contrôle sur les ventes d'armes à feu ?

Lundi, Donald Trump a appelé à encadrer davantage les ventes d'armes à feu. Il souhaite une meilleure vérification des antécédents des personnes souhaitant acheter des armes à feu, mais également coupler cette mesure à "une réforme migratoire urgemment nécessaire". 

Après ces deux carnages, plusieurs élus démocrates ont rappelé que la Chambre des représentants avait adopté il y a plusieurs mois un projet de loi allant dans le sens d'une meilleure régulation des ventes d'armes à feu. La chambre basse, à majorité démocrate, a adopté un texte "il y a plus de cinq mois pour exiger des vérifications basiques d'antécédents sur les ventes d'armes", a rappelé dimanche l'une des candidates à la primaire démocrate pour la présidentielle de 2020, Elizabeth Warren.

"Combien de personnes doivent encore mourir avant que le leader de la majorité (républicaine) du Sénat Mitch McConnell mette de côté les intérêts de la NRA et programme un vote sur ce projet de loi ?", a-t-elle demandé, en faisant référence au premier lobby des armes américain.