Football : un France-Turquie sous haute sécurité au stade de France

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Les Bleus accueillent la Turquie, lundi soir, pour le compte des éliminatoires à l'Euro 2020 dans un contexte diplomatique hautement tendu entre les deux pays. Alors que des dizaines de milliers de supporters turcs sont attendus, le dispositif de sécurité a été largement étendu.

C’est sans doute plus qu'un match de football qui se disputera lundi soir ce soir au Stade de France. La France accueille la Turquie à 20h45. En cas de victoire, les Bleus seraient d'ores et déjà qualifiés pour l'Euro 2020. Mais il y a aussi le contexte diplomatique, avec les bombardements turcs en Syrie condamnés par la France. Les supporters turcs seront très nombreux ce soir, sans doute plusieurs dizaines de milliers. C’est donc une soirée tendue en perspective. D'autant qu'au match aller les Turcs avaient surclassé les Français (2-0) dans une ambiance très hostile.

Dans l'entourage des Bleus et jusqu'au sommet de l'Etat, personne, d’ailleurs, n'a oublié les sifflets qui avaient accompagné la Marseillaise il y a quatre mois en Turquie. Le contexte était déjà crispé à l'époque. Il l'est évidemment plus encore aujourd'hui. Le sélectionneur turc Senol Günesh soutient l'intervention en Syrie mais il appelle au calme. "Nous encourageons nos soldats", a glissé le coach turc en conférence de presse. "Mais je suis contre toute sorte de violence. Et je veux m’adresser à tous les supporters. S’ils viennent, c’est pour le plaisir. Ils peuvent applaudir la France. Le foot, c’est la paix et la fraternité."

La Marseillaise de nouveau sifflée ?

Fait rarissime chez les Bleus, ce match est classé à haut risque. Plus de 600 membres des forces de l'ordre et 1.400 stadiers seront mobilisés. Les Turcs seront soutenus par une diaspora estimée entre 20.000 et 40.000 personnes disséminées dans les gradins. Et il s’agit là d’un vrai sujet de préoccupation. "Il y a beaucoup de gens qui achètent leur billet en ligne. Et le risque c’est le mélange de supporters français et turcs dans le stade", confirme Kayan Kaladja, correspondant de la chaîne turque NTV.

En cas d'incident, un speaker turc sera au bord de la pelouse. Et si, comme c'est probable malgré les appels au calme des autorités d'Ankara, la Marseillaise devait être de nouveau sifflée, la sono du stade de France cracherait les décibels. Drôle de soirée en perspective.

Europe 1
Par Jean-François Pérès, édité par R.D.