Football : le PSG annonce que le retour de Neymar, blessé, est attendu "dans un délai de dix semaines"

, modifié à
  • A
  • A
Neymar va manquer le face-à-face contre Manchester United en huitièmes de finale de Ligue des champions.
Neymar va manquer le face-à-face contre Manchester United en huitièmes de finale de Ligue des champions. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Blessée au pied droit, la star du PSG va manquer les matches aller et retour contre Manchester United en Ligue des champions. Un temps envisagée, l'opération est désormais exclue.

La star brésilienne du Paris Saint-Germain Neymar, blessée au pied droit, doit retrouver la compétition "dans un délai de dix semaines", c'est-à-dire début avril, a annoncé mercredi son club dans un communiqué. 

"Traitement conservatif". "Un consensus s'est dégagé pour proposer à Neymar un traitement conservatif de sa lésion du cinquième métatarsien droit", a expliqué le PSG, qui rejette donc l'hypothèse d'une nouvelle opération.

Cette date de retour espérée correspond aux quarts de finale de la Ligue des champions. Le PSG, pour être en quarts de finale, devra se qualifier - sans Neymar - face à Manchester United, choc des 8es de finale de la Ligue des champions, avec un match aller le 12 février à Old Trafford et un match retour le 6 mars au Parc des Princes.

Blessé contre Strasbourg. La saison dernière sans sa mégastar (Neymar avait été blessé au même endroit du même pied), le PSG avait été éliminé en 8es de finale de la Ligue des champions par le Real Madrid, futur vainqueur de l'épreuve reine continentale. Cette année, le meneur de jeu brésilien de 26 ans a été contraint de céder sa place en cours de match le 23 janvier en Coupe de France contre Strasbourg (2-0) en raison d'une vive douleur au pied droit. Le PSG s'était depuis contenté d'évoquer "une réactivation douloureuse de la lésion du cinquième métatarsien droit".

En d'autres termes, l'os long de la partie externe du pied, opéré avec la pose d'une vis en mars 2018. Cette blessure avait mis fin de façon prématurée à la première saison de "Ney" sous le maillot du PSG. Et avait pesé sur le Mondial du Brésil, achevé en quarts de finale car son crack n'était pas à 100%.